0

Qui a nettoyé la cuisine ?

Récits de vie ÉdeC : un geste inhabituel de la part du « chef » change le climat dans une entreprise.

de John Mundell*

e me souviens qu’il y a quelques années, il y eut une période où nous étions très occupés au travail, si bien que le bureau devint - comme dirait ma mère – une « porcherie ». Les personnes travaillaient jusque tard et ne faisaient pas le tri sélectif. Notre petite cuisine était pleine d’assiettes et de récipients de restes. Et personne ne faisait rien pour améliorer la situation.

J’ai compris que ce serait un acte d’amour pour tous si quelqu’un nettoyait la cuisine. C’est pourquoi un jour, pendant la pause-déjeuner, alors que tout le monde était dehors (nota : car il n’y avait plus d’assiettes propres, ni de place sur le comptoir !), je suis allé en cuisine. J'ai lavé toute la vaisselle, nettoyé les comptoirs et les éviers, balayé le sol, vidé le réfrigérateur des restes et sorti les poubelles. Après environ une heure la cuisine était devenue immaculée, sans tâche ! Je retournai à mon bureau pour recommencer à travailler.

Peu à peu les personnes qui revenaient de leur pause repas pouvaient entendre comme un léger bruit de fond : « Qui a nettoyé la cuisine ? »

Après un peu de temps il fut clair pour tout le monde que c’était moi (le président de la société) qui l’avait fait, sans rien dire à personne. Plus tard, dans la même journée, quelqu’un a nettoyé pareillement la salle de production des rapports. Certains commencèrent à nettoyer leurs aires de travail. Tout le monde remarquait que le climat au bureau avait changé. Les niveaux de stress étaient plus bas, les personnes semblaient être davantage d’accord entre elles et une certaine « paix » régnait entre tous. Le lendemain, quelqu’un a même apporté des gâteaux.

Quand, dans un bureau, on arrive à ce type de climat où le partage et l’amour réciproque sont partagés parmi les employés, s’ouvre la possibilité que se produisent de « belles choses ». Vivre avec cette attitude, même en petit, peut vraiment changer les choses.


*John Mundell est président de Mundell & Associates d'Indianapolis, Indiana, USA et membre de la Commission Internationale ÉdeC

Image

aller à L'ARCHIVE

Langue: FRANÇAIS

Filtrer par Catégories

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 939 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.