0

Dieu, je t’en prie, réssuscite!

Avec ce passage de Luigino Bruni, tiré de son livre à paraître "L'anima e la cetra" (éd. Quiqajon), l'équipe de l'EoC souhaite à tous de joyeuses Pâques.

La Bible appelle l'homme "fils de Dieu" (Psaume 2). Lorsqu'un enfant est crucifié, que ce soit par méchanceté ou à cause des événements de la vie, le père fait tout ce qu'il peut pour le faire descendre de la croix, et s'il n’y parvient pas, il reste avec lui et meurt avec lui. Les pères ne prennent pas le parti des soldats qui préparent la potence, car la paternité est l'art merveilleux de déclouer ses enfants leur croix. Si la Trinité n'est pas seulement un théorème abstrait, le premier stabat du Samedi Saint est celui du Père. La passion, la mort et la résurrection du Christ ne sont ni une glorification ni une justification de la souffrance humaine - tout lecteur qui aborde ces pages des Évangiles sans idéologie n'y trouvera que le récit de la souffrance injuste d'un homme innocent qui a continué à aimer malgré toute cette cruauté. Dieu le Père continue à relire et à revivre cette même histoire avec nous, chaque fois qu'il souffre en entendant à nouveau le cri de son Fils dont l'écho ne s'est pas encore tu, parce qu'il ne s'éteindra qu'au dernier jour, et il pleure comme nous en voyant son fils qui continue, nouveau Sisyphe, à faire chaque jour le même chemin de croix.

C'est précisément au sommet des innombrables Golgotha de l'histoire qu'une autre merveilleuse surprise, contenue dans le psaume, nous attend : "Lève-toi, YHWH ! Sauve-moi, mon Dieu !" (3,8). Après le sommeil, il y a le réveil, après la mort, la résurrection : « Ô nuit très chère, toi qui es l’image du repos fatal, tu t’approches paisiblement de moi . » (Ugo Foscolo). La résurrection de Dieu nous offre les prémisses de la nôtre. Dieu doit réssusciter pour que nous puissions nous aussi réssusciter. C'est pourquoi la première prière consiste à demander à Dieu, à voix haute, de réssusciter à nouveau après la nuit, après la mort. C’est pourquoi, ce premier psaume contient la prière la plus importante: Dieu réveille-toi, lève-toi à nouveau, relève-toi encore, car tu dois réssusciter à nouveau, tu ne peux pas nous quitter en cet interminable Samedi Saint. Il n'y a pas de prière plus humaine que celle-ci : Dieu, je t'en prie, réssuscite ! C’est la prière de ceux qui croient, mais aussi celle de ceux qui ont perdu la foi, de ceux qui veulent recommencer à croire après la mort de Dieu.

Pendant des siècles, à haute voix, les psalmistes ont demandé à Dieu de ressusciter. Alors on peut penser qu’en cette nuit de shabbat, se trouvaient devant le tombeau, attendant et priant, Abel, Dina, Agar, Job, Rispa, Nabot, la fille de Jephté, et toutes les victimes de la Bible. Dans cette Résurrection, il y avait aussi leur prière. Et aujourd'hui, il y a la nôtre : tout en voyant le crucifié parcourir inlassablement son chemin de douleurs, nous ne pouvons cesser d’implorer qu’il réssuscite à nouveau, que ses résurrections soient plus nombreuses les morts - au moins une de plus.

Joyeuses Pâques.

Image

aller à L'ARCHIVE

Langue: FRANÇAIS

Filtrer par Catégories

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 400 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.