Développement de synergies entre EdeC et Sophia

Un cours d’Economie et de Management, fruit de la collaboration entre l’Economie de Communion et l’Institut Universitaire Sophia

Par Antonella Ferrucci

du Rapport ÉdeC 2012-2013, sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.38 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.23/24 - 2013 - décembre 2013

antonella-ferrucci 1Cette année aussi près des deux tiers des dons des entreprises de l’EdeC destinés à la « formation d’hommes nouveaux » ont servi à soutenir les activités de l’Institut Universitaire Sophia ; c’est une collaboration qui va au-delà de l’aspect  financier,  car  elle a conduit  l’institution à travers le cours d’Economie et Management et au sein de l’université Providence de Taichung (Taiwan) à faire  naître une collaboration pour la formation académique dans la perspective EdeC. Une telle initiative est venue du congrès d’avril dernier sur la  culture de l’unité,  à partir de la pensée de Chiara Lubich, et  qui s’est tenu dans cette même université.

Les paroles de Piero Coda, président de Sophia, adressées aux acteurs de l’EdeC sont significatives : « Au nom de toute la communauté académique, j’ai le plaisir d’adresser un remerciement sincère à tous ceux qui, de façons diverses, dépensent leur énergie d’esprit et de cœur pour promouvoir le projet de l’EdeC.
« Sans votre forte conviction et votre contribution persévérante, qui dépasse l’aspect financier, le rêve  de Chiara qui est celui de notre Institut n’aurait pu démarrer et encore moins n’aurait pu développer de solides racines, bien qu’elle soit encore une jeune  pousse tendre et nécessitant des soins attentifs
».

Une contribution à l’Egypte

Report 2012 2013 Sami Creta

« Avant de venir à Sophia – explique Sami Creta, 27 ans, égyptien, étudiant en Economie et Management –j’ai vécu dans mon pays le « printemps arabe ».
Dans un Moyen Orient qui est embrasé, parler de dialogue, de fraternité ou de gratuité semble une folie : cet été, pendant un conflit dans la rue entre deux groupes, j’ai compris la valeur réelle de ces mots. Il me semblait que la seule alternative possible était :

« Soit nous vivrons tous ensemble, soit nous mourrons chacun tout seul ». A travers l’étude, mais aussi grâce à la vie ensemble avec les professeurs et les étudiants de Sophia, j’ai eu des réponses sérieuses à ces questions. Ce sont des réponses que j’apporte au monde : une nouvelle manière de penser l’économie, avec au centre l’homme et un nouveau marché, dans lequel on se regarde dans les yeux avant de penser à ses propres intérêts. C’est vraiment un rêve ! Le temps de le réaliser est arrivé, nous sommes porteurs et acteurs de cette nouvelle culture. Ensemble, allons de l’avant »

Le lancement de l’Ecole d’Economie Civile

Report 2012 2013 SECLe 20 septembre 2013 à Loppiano l’Ecole d’Economie Civile (SEC) a été lancée officiellement. Elle a été inaugurée en la présence du ministre du travail Enrico Giovannini, au Pôle EdC Lionello Bonfanti. Parmi les 15 associés fondateurs figurent Acli, Federcasse, Banca Etica, La Fédération Trentine  de la Coopération, l’Institut Universitaire Sophia et le  Pôle Lionello Bonfanti .

La SEC est née pour former des acteurs économiques qui animeront des entreprises de façon « civile » pour que, comme le déclare sa présidente Silvia Vacca, elles réalisent ‘un développement durable au plan économique comme au plan social’.

Pour info :: www.scuoladieconomiacivile.it

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.