2013-2031, les finalités d’un projet stratégique

Ensemble du monde entier au Portugal pour définir les objectifs de développement de l’ÉdeC

Par Iracema Andréa Arantes da Cruz

du Rapport ÉdeC 2012-2013, sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.38 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.23/24 - 2013 - décembre 2013

Report 2012 2013 Iracema Andrea

La rencontre du 18 au 20 Octobre à la Mariapolis Arc en Ciel (Portugal) de 75 responsables de commissions, associations et pôles ÉdeC de 16 pays s’est déroulée dans un esprit de dialogue ouvert et fécond. Chacun a eu l’occasion de partager les réflexions personnelles et celles recueillies lors de rencontres préparatoires dans son pays; parce que l’objectif audacieux était de tracer ensemble les grandes lignes du développement du projet dans les prochaines décennies : de 2013 à 2031.

Tous les ingrédients semblaient réunis.  En fait pour la première fois les responsables des structures nées pour le développement de l’ÉdeC se rencontraient : les commissions chargées de suivre la formation à la culture de communion, le dialogue avec les chercheurs et les étudiants, les indigents, et les entreprises adhérentes.

Il y avait en plus les sociétés qui gèrent les pôles ÉdeC, les associations nées dans divers pays pour le développement de l’ÉdeC et pour la collaboration avec la société et l’économie civile du territoire, la commission et l’association internationales.

D’où un échange précieux d’expériences engagées dans les sociétés les plus diverses, et un résultat inattendu: on s’est rendu compte qu’en mettant en réseau ce partage de compétences et d’expériences, on pouvait multiplier les adhésions au projet et intensifier le dialogue avec la société contemporaine pour une nouvelle économie fraternelle et durable, comme Chiara Lubich l’avait auguré en 1998 avec le lancement du mouvement économique.

Le fait de se mettre en réseau en accueillant dans les associations et dans les pôles des entrepreneurs enthousiastes de l’ÉdeC, a été fondamental, même s’ils ignoraient la spiritualité qui l’a engendrée. La carte d’identité ÉdeC a fourni les éléments d’un règlement partagé.
Ceci est indispensable pour travailler parce que les pôles sont le point de référence pour l’ÉdeC en dialogue avec toutes les autres expressions de l’économie sociale et solidaire, comme l’est le Pôle Lionello pour l’Italie qui aujourd’hui accueille l’Ecole de l’Economie Civile italienne.

Report 2012 2013 Portogallo

La difficulté rencontrée dans l’étude sur la sortie de l’indigence a poussé à organiser un logiciel spécifique pour récolter des données sur le web sur toutes les attentes du projet ÉdeC, les pauvres, les entreprises et leurs dons destinés aux projets les plus divers, en ayant présent aussi les entrepreneurs prêts à utiliser leurs capacités en matière de formation, pour accompagner la naissance de nouvelles entreprises et aider celles qui sont en difficulté. 

Il a été suggéré aussi d’enrichir les futures commissions ÉdeC par la présence d’entrepreneurs, de consultants, de chercheurs et de jeunes, avec le but de suivre les personnes en difficulté, de formuler avec les associations des projets d’activités pour créer de nouveaux emplois, d’organiser des écoles pour la formation à la culture de communion. Quand cela est nécessaire, de penser à rétribuer des personnes qui puissent se consacrer à cela à temps plein. Le tout avec l’objectif sous-jacent de maintenir toujours ensemble selon l’organisation initiale, les pauvres, la culture du don, les entreprises.

La rencontre s’est conclue en remettant le tout dans les mains de Marie au sanctuaire de Fatima, et avec le lancement de l’Assemblée mondiale ÉdeC qui doit se réaliser en 2015, probablement en Afrique.

 

Construire des réseaux entre les Pôles dans le monde

Parmi les instruments utiles pour bâtir des réseaux et développer les collaborations au niveau international, certains programmes de financement européen sont intéressants. C’est ce que révèle l’EdiCSpA, société qui gère le Pôle Lionello Bonfanti de Loppiano (Italie). Ceux-ci permettent d’élaborer des projets conjoints qui renforcent l’impact de la proposition de l’ÉdeC. En particulier, pendant la rencontre au Portugal, l’idée a été lancée de travailler ensemble entre les Pôles et associations ÉdeC, sur une ligne de financement intéressante: ‘Nouveaux entrepreneurs en Europe’, projet Erasmus pour les jeunes entrepreneurs, qui soutient la réalisation d’échanges transfrontaliers d’une durée de 1 à 6 mois, entre nouveaux entrepreneurs – ou candidats à l’être – et entrepreneurs déjà confirmés dans un autre pays européen, disponibles à enseigner le métier.

Pour info: tel. 0039 055.8330400 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Un rapport ÉdeC pour l’Amerique du Nord

Logo rep USA 1

La commission ÉdeC d’Amérique du Nord (Usa, Canada, République Dominicaine) a rédigé un rapport de l’activité menée pendant l’année, pour transmettre la vie qui en résulte : « L’ÉdeC est l’expression concrète de ce que – nous le constatons chaque jour – de nombreuses personnes cherchent à vivre dans leur vie : le désir d’intégrer leur propre foi dans leur travail  et la nécessité d’avoir un but authentique pour leur propre existence ».  En particulier cette année a été caractérisée par la participation à l’Expo 2013 du Mouvement des Focolari à Chicago, par la naissance de la « Compagnie Cube » ( qui a aussi rendu disponible une ‘App’ pour Android) et la poursuite des stages pour jeunes intéressés à approfondir la vie d’une entreprise ÉdeC. Dans le rapport sont listées les entreprises ÉdeC avec les profils des entrepreneurs et les publications de l’année ; la commission ÉdeC se présente aussi à travers tous ses membres et les rôles de chacun.            
Elisabeth Garlow, responsable de la commission nous dit : « Nous avons l’impression que la technologie nous offre beaucoup d’opportunités pour améliorer la communication entre les entrepreneurs ÉdeC, les personnes intéressées et le public en général ». Ce rapport annuel veut aller dans cette direction.

Pour info : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

L’Aipec en dialogue avec le territoire et les institutions


Report 2012 2013 AIPEC

L’Aipec (Association d’entrepreneurs italiens pour une Economie de Communion), la dernière née parmi les associations ÉdeC, compte déjà 140 membres, plus 50 « amis ». En cette première année de vie, fêtée dans le cadre de LoppianoLab, elle s’est répandue en se développant sur le territoire et par les nombreuses occasions de dialogue avec les entrepreneurs et les institutions (universités, syndicats professionnels, chambres de commerce …) avec des rencontres dans le Piémont, le Trentin, la Sicile, la région de Rome, et divers interviews des quotidiens et des télévisions nationales. La participation et l’intérêt rencontrés  lors du congrès sur les « Réseaux d’entreprises » dans le cadre de LoppianoLab. sont intéressants.  Parce que, en ces années de crise, les associés de Aipec pensent que : « Ensemble, c’est mieux ».

Pour info : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.