ÉdeC, perspectives d’un mouvement de pensée

En écho à la journée d’études du 15 mai dernier à Fribourg, quatre réflexions importantes pour l’avenir

De Luca Crivelli

Luca Crivelli 01 ridextrait de "Economia di Comunione - una cultura nuova" n.37 - supplément joint au n.13 - 2013  de Città Nuova – juillet 2013

La genèse du congrès. L’initiative de cette journée d’études a été prise par le titulaire de la chaire de théologie morale de Fribourg, qui, à un congrès de bioéthique, avait entendu un économiste salésien parler des principes de vulnérabilité et de gratuité, en les rapprochant de l’expérience de l’Économie de Communion. Ce professeur, qui ne connaissait pratiquement rien du focolare, en était resté frappé et cinq ans plus tard il décida de promouvoir un séminaire sur ce thème, parce que la curiosité allumée en lui par cette intervention était restée intacte.  Quand un congrès sur l’ÉdeC naît ainsi de façon autonome, il permet d’entrer en contact avec des personnes que nous aurions difficilement pu approcher si nous avions été nous-mêmes les promoteurs de cet événement. Premier enseignement : il nous faut avoir le courage de parler davantage de l’ÉdeC, même dans des congrès dont le thème n’a apparemment rien à voir avec l’économie.

Le format du congrès. Dans cette journée sept interventions se sont succédées sur différents aspects de l’ÉdeC, passant de l’humus spirituel du mouvement aux pratiques de management, à la confrontation entre l’ÉdeC et d’autres organisations à mouvance idéale. Ces interventions ont alterné avec de longs moments de dialogue avec le public et avec une table ronde finale dont les experts ont commenté les contenus de la journée. Ces longs échanges ont permis de ne pas se limiter à une présentation générique du projet, obligeant à affronter des questions de détail et suscitant dans le public des questions qui ont fini par enrichir la discussion. Second enseignement : il est important de consacrer plus de temps à réfléchir à tout point de vue 130515 Friburgo 05 ridsur l’ÉdeC, pour creuser toujours davantage ses sources de sagesse et en tirer une théorie et une praxis de plus en plus articulées et concrètes.

La logique des anticorps. Pour se fortifier, notre système immunitaire doit entrer en contact avec les bactéries. Cela vaut aussi pour le projet ÉdeC. Il est nécessaire de se confronter avec des personnes de l’extérieur qui, dans une même tension pour le bien commun, explorent d’autres pistes et s’aventurent sur des zones de frontière. Il nous faut écouter profondément leurs critiques, même quand elles dérangent, pour dépasser les naïvetés et pour nous renforcer. Nous avons eu la chance de trouver à Fribourg un milieu humainement accueillant, culturellement préparé et ouvert à l’ÉdeC, mais qui aurait cru que tant de perspectives importantes  (à côté de nombreuses confirmations)  allaient émerger de la confrontation entre interlocuteurs compétents et à large vision ? Troisième enseignement : ne craignons pas le débat et le défi, parce que c’est le seul chemin de croissance.

Un modèle ouvert, inclusif et fédérateur. En ce temps marqué par la crise économique, on ressent, surtout en Europe, le besoin d’un nouvel horizon, d’un modèle économique différent. Il nous faut apprendre à dépasser l’économie de communion avec un petit "é", l’ébauche d’économie nouvelle qui implique 850 entreprises, pour offrir une alternative au capitalisme financier d’aujourd’hui, pour ouvrir une voie accessible à beaucoup. L’ÉdeC peut et doit devenir un mouvement de pensée capable d’entraîner et d’associer toutes les personnes de bonne volonté qui croient dans une économie civile et de communion. Quatrième enseignement : pour qu’elle ne reste pas une goutte dans la mer, un beau rêve "privé", il est nécessaire d’entraîner d’autres personnes et de transformer l’ÉdeC en un rêve collectif.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 1152 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.