Une expérience profonde.

Extrait du Rapport ÉdeC de l’année 2010-2011

Terezinha_Gonalves_rid« Très chers collaborateurs et entrepreneurs ÉdeC, je vous écris cette profonde expérience vécue en famille. J’ai 4 enfants merveilleux, des dons de Dieu. Il y a trois ans mon mari nous a quittés, et tout de suite des besoins ont surgi, des problèmes de santé… il y a eu le mariage de mon fils ainé, le diplôme de maitrise de ma fille tandis que les deux autres devaient continuer leurs études à l’université. Cela impliquait des dépenses de transport, de nourriture, de location et de frais universitaires. Ce qui m’a soutenue et continue aujourd’hui encore à me soutenir, sans que je me laisse abattre, c’est la providence qui n’a jamais manqué

Un jour nous avons reçu un rappel pour paiement d’arriérés de taxes universitaires que mon mari n’avait pas pu régler parce qu’il avait des problèmes financiers. Cela m’a épouvantée mais j’ai cru en l’amour de Dieu, et avec mes enfants nous avons demandé la providence. J’ai pris courage et j’ai fait part de ma situation à une amie qui comme moi vit l’économie de communion. Quand je suis rentrée à la maison, mes enfants se sont engagés à réduire les dépenses en économisant le plus possible

Exactement le matin de l’échéance pour le paiement de ces arriérés, l’aide de l’ÉdeC est arrivée. Et depuis la Providence nous est arrivée régulièrement à travers l’ÉdeC. En 2010 mes deux derniers ont conclu l’université, grâce à l’amour de Dieu pour nous, grâce aux personnes généreuses qui vivent et travaillent pour aider ceux qui sont dans le besoin. Que Dieu vous récompense en notre nom ».

Terezinha Gonçalves -  Caucaia (Cotia) - (Brésil)

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.