Je ne hais plus les riches

Je suis l’une des 12.000 personnes indigentes auxquelles arrive régulièrement l’aide financière exceptionnelle. J’ai ainsi pu finir mes études et connaître aussi la vie d’une entreprise de l’ÉdeC. Depuis lors beaucoup de choses ont changé en moi : avant je haïssais profondément les riches : je pensais qu’ils ne se souciaient pas des pauvres et qu’ils ne pensaient qu’à leur bien-être. Mais j’ai compris que l’amour vécu dans une entreprise aussi change tout ». (Philippines)

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.