Nairobi : premier jour de l'école ÉdeC

Enthousiasme, courage et désir de changement : les jeunes Africains prennent très au sérieux le message de l’ÉdeC

Par Lili Mugombozi

150523 Nairobi EoC School 21 rid« Nous sommes une génération nouvelle qui souhaite mettre en pratique l’économie de communion. Même si nous avons bien conscience de notre manque d’expérience et de maturité, nous sommes heureux de constater que c’est bien là que réside notre force, et nous ne voulons pas renoncer à notre rêve. » Ainsi s’exprime un jeune Camerounais présent à l’école internationale de l’ÉdeC, qui se tient du 22 au 26 mai à la Mariapolis Piero, cité-pilote des Focolari située près de Nairobi (Kénya). L’après-midi du jour d’ouverture, en entrant dans cette salle, on ne pouvait pas ne pas toucher du doigt l’énergie d’un peuple jeune : vigoureux, plein d’attentes, d’espérances, d’aspirations et de rêves presque impensables face à tous les défis qui se posent à ce continent.

Ils sont 170 participants, étudiants en économie, en développement et en sciences sociales, entrepreneurs et personnes intéressées par le sujet. Ils viennent de toutes les régions d’Afrique sub-saharienne et de nombreux autres pays du monde : du Chili à l’Italie 150523 Nairobi EoC School 26 riden passant par le Brésil et le Mexique, le Liban, l’Australie, etc.

Grâce à la confiance mutuelle qui s’est spontanément instaurée entre professeurs et étudiants après la phase d’introduction, les échanges profonds et réciproques ne se sont pas fait attendre. Lors des salutations parvenues de différentes régions du monde, le message de Mme Maria Del Zompo, recteur de l’Université de Cagliari, a été très applaudi. Celle-ci, après avoir évoqué les récents événements douloureux, le massacre de jeunes étudiants à Garissa, a souhaité rappeler aux jeunes participants l’importance des organes d’instruction, mais aussi les encourager dans leur désir de vivre l’idéal de l’ÉdeC et de le faire connaître.

Vittorio Pelligra, un des professeurs participants, présente la feuille de route de ces journées, la réciprocité mise en application : « C’est une école spéciale de dialogue et d’échange où nous partagerons nos intuitions, nos doutes, nos projets et nos rêves, car nous sommes tous acteurs, afin d’être prêts à tout donner et à recevoir tout ce que les autres nous donnent ! »

150523 Nairobi EoC School 08 ridSuit une brève présentation de l’histoire de l’économie de communion, de sa naissance et de son évolution de 1991 à aujourd’hui. Cela soulève aussitôt une question : l’ÉdeC est-elle la voie à suivre pour l’Afrique ? Le dialogue entre professeurs et participants entraîne l’assistance dans un enthousiasme contagieux.

Les plus nombreux à poser des questions et à exprimer leurs vues, leurs peurs mais aussi leurs espérances, et on les comprend, sont les jeunes Africains. « Comment faire pour peser sur nos gouvernements ? » « Nous, les jeunes, en avons assez d’être instrumentalisés par les politiques dans leurs programmes. Comme nous, le monde attend de nouvelles façons d’entrer en relation… L’ÉdeC est une des solutions, nous le sentons bien. »

Il convient aussi de se pencher sur les ressources dont disposent les jeunes du continent et sur les défis qu’ils doivent relever : la crise identitaire au sein d’une société mondialisée, la pauvreté, les conflits et la famille élargie, la fuite des cerveaux hors du continent, le manque de travail et l’éducation qui ne cesse de s’internationaliser sans proposer de formation prenant en compte les besoins de la société dans laquelle nous vivons.

Nous ne sommes qu’au premier jour de cette école, mais les jeunes présents à cette école, qui ont découvert de nouvelles catégories économiques, entrevoient déjà un avenir meilleur et ont hâte de repartir dans leurs pays respectifs afin de faire partager cette découverte au plus grand nombre possible de personnes.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 288 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.