Événements

Pays-Bas: des économistes en dialogue au sein de la session estivale de formation sur l’ÉdeC (EoC Research Summer School)

Un riche échange d’opinions sur l’ÉdeC entre des économistes italiens et néerlandais, hier à Mariënkroonun où se déroule la session estivale de Recherche sur l’ÉdeC (EoC Research Summer School)

de Sibiel van Haastrecht

170823 27 Olanda EoC R SS 01 ridQuelle place en économie pour l’intérêt au travail, la réciprocité et le bonheur ? Ces questions furent au centre du débat académique qui a eu lieu hier 25 août 2017 à Mariënkroon, Pays-Bas, dans le cadre d’une table ronde d’experts devant 70 participants,  à l’initiative de la Fondation Thomas More et du Mouvement des Focolari lors de la session estivale de Recherche sur l’ÉdeC 2017 (2017 EoC Research Summer School).

Dans la salle, les participants ont été disposés en deux cercles concentriques. Dans le petit cercle intérieur, discutant entre eux, deux professeurs italiens : Luigino Bruni (Université Lumsa) et Vittorio Pelligra (Université de Cagliari), deux professeurs néerlandais de l’Université de Tilburg : Erik Borgman et Lans Bovemberg, ainsi que Joost van der Net, directeur de la fondation Thomas More. Dans le cercle extérieur, ceux qui observaient les discussions, avec, à la fin, la possibilité d’apporter des réponses ou de poser des questions.

La première « provocation » de Luigino Bruni porta sur le bonheur et la pauvreté. « Si nous pensons que le bonheur soit une recherche 170823 27 Olanda EoC R SS 02 ridindividuelle et que le pauvre soit pauvre de son propre fait, alors il est urgent de ne rien faire ». Lans Bovenberg a répondu qu’il existait une synergie entre la recherche individuelle du bonheur et le bien-être collectif : les deux réalités ne s’opposent pas et peuvent former une situation gagnant-gagnant. Vittorio Pelligra a affirmé, quant à lui, que si l’économie a tendance à supposer qu’il existe une relation directe entre le bien-être et la richesse, en réalité le bonheur est très lié aux vertus, à la dignité et à l’appréciation de la vie, il n’est pas tellement lié à l’économie. Le débat s’est poursuivi avec différentes interventions sur la réciprocité et le don en économie, avec des références à la théologie protestante et aux trois formes de l’amour : eros, philia et agapé. Luigino Bruni a conclu que le premier devoir d’un économiste est d’aimer. La recherche démontre que 95% de tout ce que nous faisons contient de la réciprocité.

170823 27 Olanda EoC R SS 03 ridLa réunion s’est conclue avec quelques questions du public sur le rôle des entreprises, sur les modèles de développement à court et long terme et sur les structures de pouvoir dans les entreprises.

Certaines déclarations des experts donnent à réfléchir :

Vittorio PelligraLes économistes doivent dialoguer avec les scientifiques issus d’autres disciplines en sorte d’intégrer leurs connaissances à l’économie. Ce ne peut être que bénéfique pour tous. »

Erik Borgman: « La société est complexe. Les économistes ont tendance à simplifier la réalité avec des modèles 170823 27 Olanda EoC R SS 04 ridéconomiques. Il est très probable que ceux-ci ne sont pas aptes à décrire la réalité. Il est important de conserver de la curiosité pour tout ce qu’ils ne peuvent pas « contenir », nous sommes seulement une partie de la réalité totale. L’Économie de Communion nous montre quelque chose de ce qui existe déjà mais que les économistes doivent encore découvrir. »

Lans Bovenberg: « Dans l’enseignement des écoles secondaires, l’accent est mis sur le fait que l’homme est égoïste et autointéressé. Nous devons au contraire revenir aux origines grecques du mot économie (oikonomia) : la bonne administration de la famille ».

Luigino Bruni: "Nous les économistes, nous voulons tout mesurer. La productivité peut être mesurée. Mais la miséricorde ne peut pas être mesurée. Avec d’autres yeux, on voit la même réalité de manière différente. »

Joost van der Net: « Raconter des histoires peut être une autre façon pour décrire ce qui se passe en économie ».

La session estivale de Recherche sur l’ÉdeC (Eoc Research Summer School), qui a servi d’écrin à cette confrontation intéressante entre économistes, s’achèvera demain dimanche 27 août. Nous vous tiendrons au courant.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 450 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.