Premier pas de l’ÉdeC en Russie

De la formation à la culture du donner, naissance des premiers projets ÉdeC

de Tatiana Minakova

extrait du Rapport EdeC 2016, "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.44 Insert rédactionnel dans Città Nuova n.2 - 2017 - février 2017

N44 pag10 Tatiana Minakova rid webLa communauté de Moscou a commencé à se former à la culture du donner, avec l’objectif de connaître les bases de l’Economie de Communion et de mettre en pratique ses principes. Après que nos jeunes aient participé à la Summer School de Prague et à différents congrès, les premiers projets sont nés. Après l’école, le jeune entrepreneur Anton Lundin avait décidé d’adhérer à l’EdeC, mais il ne savait pas comment faire, étant donné que, tout juste née, sa Start Up, ne degageait pas encore de profits; c’est alors qu’il a pensé qu’une façon concrète d’adhérer c’était de créer de nouveaux emplois pour des jeunes et des familles dans le besoin. Anton est apiculteur et son entreprise apicole produit des produits tels que gelée royale et propolis, pour le soutien du système immunitaire; il s’agit de produits fabriqués avec soin, dans le respect de la nature et de l'environnement. Anton a pu offrir à une mère de famille nombreuse un travail à l’expédition de ses produits et maintenant elle peut vivre dignement avec sa grande famille.

Moi aussi j’ai réalisé cette année mon premier projet EdeC: un Camp d’été international pour jeunes en Sardaigne, en collaboration avec une association italienne. Des vacances belles et aventureuses pour jeunes de 8 à 18 ans, N44 pag10 Anton Lundin rid webavec l’organisation de packages touristiques non seulement pour les jeunes mais aussi pour les parents: se divertir en apprenant à connaître la vie des bois et de la mer, avec compétence et responsabilité. Les jeunes ont été les acteurs d’une expérience fantastique: trekking, natation, canoë, activités sous-marines, volley-ball, foot, équitation, spéléologie, accro-branche, orientation en forêt et en montagne, excursions, étude de l’italien (pour les jeunes russes) et autres activités. Le projet a créé du travail estival pour des étudiants russes en italien qui ont joué le rôle d’animateurs-traducteurs. . Pour nous c’était la première expérience de ce genre et nous avons rencontrés de nombreux problèmes inattendus, des dépenses imprévues et autre… mais au final tout s’est très bien passé sur le plan financier : nous avons pu créer 3 emplois à Moscou et 5 en Sardaigne, dans une des provinces les plus pauvres d’Italie. Beaucoup de personnes ont été heureuses de pouvoir faire cette sorte de vacances. Une personne de mes connaissances dans le monde touristique moscovite m’a dit : « Pour augmenter ton profit tu pouvais élever au maximum le prix du camp d’été, dans un endroit aussi beau et recherché… pourquoi ne l’as-tu pas fait ? » Je lui ai expliqué que ce n’était pas le but, l’objectif était d’offrir un service de qualité à un prix juste et à la portée de tous, pas seulement de quelques “élus”. Ainsi sommes-nous allés à la rencontre des exigences des familles avec enfants, qui peinent à les gérer pendant les vacances d’été, sans diviser les personnes entre riches et pauvres. En 2017 nous continuerons avec une nouvelle édition du Camp d’été, le programme est déjà prêt, et nous développerons de nouveaux projets EdeC à Moscou.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 593 invités et un membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.