L’affectation des bénéfices partagés

Malgré la crise mondiale, les bénéfices affectés par les entreprises ÉdeC aux pauvres et à la formation des hommes nouveaux ont augmenté de 28%.

Par Gian Maria Bidone

du Rapport ÉdeC 2014-2015, sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.42 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n. 2 - 2016 - février 2016

N42 Pag 08 Gian Maria Bidone autoreLes bénéfices partagés en 2015 par les entreprises se montent à 1.613.345 Euros, dont 1.169.640 versés à Economie de Communion et 443.705 sous la forme de prestations en nature ou d’achats pour les pauvres ou de formation au sein de l’entreprise ou dans le voisinage. Les bénéfices versés à ÉdeC ont cru de 28% par rapport à l’année précédente.

En outre, les entrepreneurs associés de l’association italienne AIPEC ont déjà versé à AMU, pour de nouveaux projets de l’exercice 2015-2016, des bénéfices pour 115.000 Euros, un apport supérieur de 25% à celui qu’ils avaient partagé lors de l’exercice précédent.

Aux pauvres ont été consacrés 50% des bénéfices des entreprises et la contribution de ceux qui participent au projet sans être entrepreneurs, égale cette année à 404.943 Euros; les ressources à disposition pour les aides d’urgence et des projets pour les pauvres se montent donc pour cet exercice à 989.763 Euros.

Les aides allouées ont été affectées à 27% pour la nourriture, à 21% pour les dépenses médicales, N42 Pag 08 Azienda Polo Spartacoà 13% pour des dépenses liées au logement, à 25% pour la scolarité et à 14% pour créer des emplois. Ce dernier montant a doublé par rapport à celui de l’année précédente et les ressources pas encore allouées iront augmenter ce dernier poste.

Les chiffres de la colonne “Utili condivisi in natura o utilizzati per altre destinazioni” (Bénéfices partagés en nature ou utilisés à d’autres fins) correspondent pour les deux tiers à des charges supportées par des entreprises à but solidaire (stages pour jeunes désireux d’expérimenter le travail dans ces entreprises, soutien à des personnes aux compétences limitées, etc) et pour un tiers aux aides distribuées par l’entreprise elle-même pour les actions de solidarité sur son territoire.

Le nombre des familles bénéficiaires de l’aide d’urgence s’est réduit de 30 unités, un signe modeste mais important qui parle de familles sorties de la condition de pauvreté.
Une partie des ressources dédiées à la création d’emplois a  été allouée aux Associations locales des entrepreneurs  ÉdeC, dont les experts s’activent à identifier la façon la plus adaptée à leur territoire pour planifier, valoriser, financer et suivre des projets entrepreneuriaux, en particulier de jeunes, orientés aux valeurs de l’ÉdeC.

En ce qui concerne les ressources pour la formation, a été confirmée leur affectation au financement de l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano, et ont été triplées les ressources dédiées à la formation des jeunes générations dans les Summer Schools tenues cette année à Douala (Cameroun), Nairobi (Kenya), Prague (République Tchèque) et San Paolo (Brésil), avec la participation d’environ 400 jeunes. De ces écoles a émergé une aspiration croissante des jeunes à “faire entreprise”, aspect d’importance fondamentale, auquel sera dédié à l’avenir un engagement particulier, avec des interventions innovantes.

Tabella utili

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 748 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.