Les surprises du recensement

À travers le site Edc-online.org, des entrepreneurs et des employés peuvent confirmer leur adhésion au Projet de l’ÉdeC et partager leurs talents professionnels pour le développement de nouvelles entreprises.

Par Alberto Ferrucci

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 10 Censimento Alberto FerrucciÀ travers www.edc-online.org il est désormais possible à chaque entrepreneur d’accéder au site qui lui permet d’adhérer et de confirmer sa propre adhésion à l’ÉdeC, en communiquant les informations concernant son secteur d’activités et la dimension de son entreprise. Le site permet de déclarer à la fois les bénéfices qu’on a l’intention de mettre à disposition de l’ÉdeC en faveur des pauvres et pour la formation, et tous les autres bénéfices utilisés autrement, ou auxquels on renonce dans l’esprit de la "culture du don". Dans une autre page l’entrepreneur et ses employés peuvent faire l’inventaire des ressources et des compétences qu’ils sont prêts à mettre en commun gratuitement pour faire naître et développer de nouvelles entreprises ÉdeC dans le monde.

À quelques mois du lancement du recensement, 136 entreprises sont entrées directement dans le site pour confirmer qu’elles sont membres du projet : 40 italiennes, 23 de la péninsule ibérique, 10 du Nord et 10 de l’Est de l’Europe ; 13 adhésions sont arrivées du Brésil, 12 d’Amérique hispanophone, 10 d’Afrique, 7 d’Amérique du Nord et d’Asie. 41 autres entreprises se sont enregistrées comme sympathisantes, dont la moitié d’Italie et 12 du Congo, pays où l’ÉdeC est en plus forte croissance.

Beaucoup d’entreprises ont déclaré les bénéfices mis en commun dans le cadre de l’ÉdeC, et aussi, pour quelques unes, les bénéfices utilisés autrement, selon la "culture du don", avec des montants parfois Pag 10 Paco Toro Bolivia 02 ridtrès supérieurs aux premiers, et qui cependant ne sont pas considérés comme fruits du projet.

La vraie surprise du recensement est le fait que les entrepreneurs et divers employés de plus de la moitié des entreprises, y compris des sympathisantes, ont aussi voulu détailler les talents professionnels qu’ils sont prêts à mettre en commun gratuitement pour le développement de nouvelles entreprises.

Il s’agit de compétences de toutes sortes et de tout pays, en majorité de personnes de 30 à 50 ans, mais aussi de 60 à 70, avec même un jeune manager de 80 ans. 50% d’entre eux sont prêts à se rendre partout dans le monde, 20% à se déplacer dans leur propre pays, et 30% dans leur propre région.
Ce sont des personnes aux professions les plus diverses, cadres d’entreprises mais aussi experts en sonorisation, jardinage, agence de voyage, élevage de volailles, évaluation de créances, micro finance, travaux publics et hydrauliques, études de marché, culture de bananes, formation, méthodologie, traductions, production de films TV, dessin industriel, contrôle comptable, vente de cosmétiques, analyses cliniques, agriculture environnementale, travaux de galvanisation, cours de tricotage, irrigation et agriculture tropicale, production et dorure d’encadrements, etc.

Il nous revient maintenant de faire se rencontrer l’offre et la demande, mais avec autant de talents à disposition nous ne pouvons que nous sentir riches, de la richesse des fils du Père !

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.