Rapport ÉdeC 2013-2014

Cover Report 2013-14Économie de Communion, une culture nouvelle

Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova

numéro 1-2/2015 - 10-25 Janvier 2015

 Télécharger le rapport

 

 

 

Le merci de Sophia

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 02 Bronzetto Sophia ridLe 25 novembre dernier, à l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano (Florence), Alberto Ferrucci a inauguré la série de séminaires sur l’Économie de Communion par son témoignage sur sa naissance. À cette occasion, le président, Piero Coda, a voulu lui remettre, pour tous les entrepreneurs de l’ÉdeC, un symbole de l’Institut, en remerciement pour leur soutien financier à Sophia dès sa naissance et pendant toutes ces années.

La revue Città Nuova, avec en encarté le bulletin "Économie de Communion – une culture nouvelle", est envoyée à quiconque en fait la demande à l’adresse email : info@edc–online.org.

Qui veut contribuer à sa publication ou au projet ÉdeC peut envoyer sa contribution, en spécifiant sa destination, à AIEC – Association Internationale pour une Économie de Communion Compte bancaire :
Banca Etica Code BIC : CCRTIT2T84A
Code IBAN: IT85R0501801400000000123169

L’ÉdeC dans l’actualité

Des entrepreneurs et des salariés ont donné de leur temps, de leur professionnalité et de leurs ressources pour faire naître de nouvelles entreprises. C’est une première réponse aux appels du Pape François pour une économie qui n’oublie pas les pauvres.

Par Alberto Ferrucci

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 10 Censimento Alberto FerrucciDans son livre "Le monde à venir", Al Gore, prix Nobel de la Paix, décrit comment "l’équilibre du pouvoir" repose sur de petits groupes de personnes qui, situées en position stratégique dans les grandes entreprises, les banques, les universités, la magistrature et la haute administration, et sans aucun élu parmi elles, conditionnent la politique et l’économie.  Elles le font en freinant toute initiative politique qui les dérange, en se servant de ceux qui dans les instances juridiques rédigent les textes des lois, de ceux qui en élaborent les décrets d’application et de ceux qui dans les tribunaux interprètent les lois en vigueur, dans le but de protéger les équilibres du pouvoir et les privilèges de la richesse. Il en résulte, entre autre, la persistance du scandale des bidonvilles autour des gratte-ciels, qui, au Brésil, avait incité Chiara Lubich à fonder l’Économie de Communion.

Quand les déséquilibres s’accentuent, comme ces dernières années, des gens sont pris à la gorge. Celui qui est désespéré se rebelle comme il peut : certains se fient aux bateliers-passeurs pour rejoindre des parents expatriés, d’autres suivent des agitateurs politiques ou les fabulations des prédicateurs, et provoquent ainsi dans le monde une série de conflits sanguinaires causant d’énormes souffrances, ce que le pape François appelle une "troisième guerre mondiale rampante".

Lire la suite...

Des anges à une seule aile

 

Les Summer School internationales de 2014. Du Mexique à la France, à l’Italie

Par Maja Calfová

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 04 SS Autore Maja ridMexique : Construire le rêve

"Construire le rêve" était le titre de l’inoubliable première Summer School des deux Amériques – Nord et Sud ensemble – qui s’est déroulée au Mexique, à la cité-pilote El Diamante, du 11 au 15 août 2014. Un rêve qui n’est pas une utopie, mais un espoir qu’ensemble on peut réaliser. Un rêve de vie professionnelle, personnelle, qui est aussi le rêve d’un grand nombre : le monde uni.

Les participants étaient 50 jeunes de 11 pays, dont plus de la moitié avaient déjà créé leur entreprise, tandis que d’autres la projetaient dans leur imagination. On a parlé de pauvreté, de l’entrepreneur ÉdeC, de don et de travail, de la gestion des difficultés dans la vie. Une semaine enthousiasmante. Les cours étaient enrichis de témoignages et de beaucoup de dialogue : questions auxquelles tous répondaient ; expériences de jeunes et d’entrepreneurs venus surtout d’Amérique latine ; ateliers, exposés de professeurs européens et américains ; visites des entreprises ÉdeC reliées à la cité-pilote.

Lire la suite...

Naissance d’EasyKit en Serbie

 

Il ne suffit pas de partager les gâteaux existants ; il faut les multiplier pour en partager d’autres. Une nouvelle entreprise a commencé à produire en janvier 2015 avec la collaboration d’une entreprise belge.

Par Trees Verhegge

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 06 Trees Verhegge ridKoen Vanreusel est depuis 20 ans actionnaire et manager de l’entreprise Batiself-Selmatic, située dans le parc d’activités ÉdeC Solidar de Rotselaar, en Belgique. Le succès de l’entreprise vient de l’intuition de Koen que le client peut, s’il bénéficie d’une assistance adéquate, faire tout lui-même à la maison –  les belges aiment ça – même en matière de plomberie et de chauffage.

Koen et son épouse Lieve, participent généreusement, dès le début, à la mise en commun des bénéfices au profit des indigents, proposée par Chiara Lubich. Mais – comme beaucoup d’autres entrepreneurs – il ressent qu’il est important de « ne pas se limiter à partager les gâteaux existants, qu’il faut en créer d’autres à partager », avec de nouveaux emplois, surtout dans les pays plus touchés par le chômage. L’an dernier, au cours d’une rencontre ÉdeC à Ottmaring, à laquelle participèrent aussi ses co-directeurs Kris et Johan, Koen se déclara prêt à partager son système commercial avec qui voudrait le mettre en oeuvre dans son propre pays, selon les principes de l’ÉdeC.

Lire la suite...

Ancilla Spa, succès né dans un garage.

Naissance, développement et consolidation, malgré la crise, de l’une des premières entreprises de l’Économie de Communion aux Philippines

Par Teresa Ganzon  

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Teresa Ganzon1Tita Puangco, diplômée en économie aux États-Unis, et Renato, son mari, ont été parmi les premiers à répondre à l’invitation de Chiara Lubich à créer des entreprises animées du désir de vivre la communion au point de partager les bénéfices avec les pauvres. Tous deux avaient toujours eu à cœur la justice sociale, et comprenaient que le moment était venu de pouvoir vraiment faire quelque chose. Il leur fallait tenir compte de leurs trois petits enfants et du fait qu’ils disposaient de peu d’économies. Ils firent leurs calculs et, décidèrent, en se fiant plus aux aides "célestes" qu’aux "terrestres", que Tita quitterait son bon emploi de fonctionnaire en banque pour devenir conseillère en gestion d’entreprise et professeure d’université.

Lire la suite...

Bénéfices mis en commun en 2013-2014

De nombreux jeunes entrepreneurs et étudiants universitaires ont été soutenus financièrement grâce aux ressources des entreprises et aux aides privées.

Par Gian Maria Bidone

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Report 2012 2013 Gian Maria BidoneLa mise en commun des bénéfices des entreprises et des donations personnelles, mise en action par l’Économie de Communion, a dépassé cette année encore un million trois cent mille euros, somme proche de celle de l’an dernier, malgré la crise qui met en difficulté les économies des pays qui sont plus que d’autres en mesure de mettre en commun des bénéfices.

Les familles aidées sont environ deux mille, chiffre pratiquement inchangé, tandis qu’a un peu diminué le financement d’activités productives, car dans de nombreux pays il est difficile d’élaborer des projets d’entreprises durables.

Pour surmonter cette difficulté, quelques associations locales d’entrepreneurs et de soutiens de l’ÉdeC recevront à titre expérimental des aides financières pour construire, forts de leurs compétences professionnelles, de solides projets d’entreprises et donner ainsi du travail à des indigents, charge à eux d’en assurer la réalisation et l’équilibre économique.

Lire la suite...

Les surprises du recensement

À travers le site Edc-online.org, des entrepreneurs et des employés peuvent confirmer leur adhésion au Projet de l’ÉdeC et partager leurs talents professionnels pour le développement de nouvelles entreprises.

Par Alberto Ferrucci

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 10 Censimento Alberto FerrucciÀ travers www.edc-online.org il est désormais possible à chaque entrepreneur d’accéder au site qui lui permet d’adhérer et de confirmer sa propre adhésion à l’ÉdeC, en communiquant les informations concernant son secteur d’activités et la dimension de son entreprise. Le site permet de déclarer à la fois les bénéfices qu’on a l’intention de mettre à disposition de l’ÉdeC en faveur des pauvres et pour la formation, et tous les autres bénéfices utilisés autrement, ou auxquels on renonce dans l’esprit de la "culture du don". Dans une autre page l’entrepreneur et ses employés peuvent faire l’inventaire des ressources et des compétences qu’ils sont prêts à mettre en commun gratuitement pour faire naître et développer de nouvelles entreprises ÉdeC dans le monde.

À quelques mois du lancement du recensement, 136 entreprises sont entrées directement dans le site pour confirmer qu’elles sont membres du projet : 40 italiennes, 23 de la péninsule ibérique, 10 du Nord et 10 de l’Est de l’Europe ; 13 adhésions sont arrivées du Brésil, 12 d’Amérique hispanophone, 10 d’Afrique, 7 d’Amérique du Nord et d’Asie. 41 autres entreprises se sont enregistrées comme sympathisantes, dont la moitié d’Italie et 12 du Congo, pays où l’ÉdeC est en plus forte croissance.

Lire la suite...

L’impulsion de la nouvelle direction de l’Anpecom

Maria Helena Faller élue présidente de l’assemblée de l’association des entrepreneurs ÉdeC brésiliens

Par Adriana Mendes

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 11 Adriana Mendes autore ridÀ un interlocuteur qui mettait en discussion le rôle des pauvres dans l’ÉdeC, Maria Helena Faller a répondu : « Si les pauvres ne sont pas "connus" de façon si apparente, c’est parce qu’ils sont de vrais protagonistes de l’ÉdeC, et qu’ils ne forment pas une catégorie à part qui les identifierait comme tels ». Elle a aussi expliqué que « beaucoup de personnes qui dans le passé ont été aidées par l’ÉdeC sont aujourd’hui entrepreneurs ou employés d’entreprises ÉdeC, ou prennent part d’une manière ou d’une autre à la construction d’une culture de la réciprocité, en participant même activement aux décisions ». Et elle a conclu par son propre témoignage : « Je peux l’attester parce que moi-même j’ai fait partie quand j’étais jeune de cette catégorie de personnes aidées par l’ÉdeC, j’ai été diplômée, me suis mariée, et je suis maintenant présidente de l’Anpecom ». C’est le 20 septembre dernier que l’assemblée de l’Anpecom – Association Nationale Pour une Économie de Communion au Brésil – a élu les membres de sa direction, en choisissant Maria Helena Faller comme présidente.

Lire la suite...

Opération contre le ‘hasard’. Slotmob

L’Italie est devenue la plus grande maison de jeu d’Europe.
Les machines à sous ont envahi les bars. 150 associations ont donné vie à une mobilisation par la base.

Par Vittorio Pelligra

du Rapport ÉdeC 2013-2014, sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Vittorio Pelligra ridLa culture du ‘hasard’, l’espoir vainement fondé sur la déesse fortune et l’industrie multimilliardaire ont profondément modifié nos quartiers et nos villes, faisant en quelques années de l’Italie la plus grande salle de jeu à ciel ouvert d’Europe, la troisième au monde, quant aux sommes d’argent ainsi brûlées.

Ces « voleurs d’espoir », comme les a appelés récemment le pape François, font en Italie un chiffre d’affaires annuel d’environ 90 milliards d’euros, qui, avec la part non déclarée, arrivent facilement à 100 milliards. Pour nous rendre compte des proportions du phénomène, pensons que la dernière manœuvre de stabilité du gouvernement arrive "à peine" à 36 milliards. L’Italie compte 600 mille machines à sous, les États-Unis 800 mille. Le problème est que nous sommes 60 millions en Italie, tandis que les USA comptent 360 millions d’habitants.

Lire la suite...

Ensemble, penser autrement l’économie

Le rôle de l’Institut Universitaire Sophia de Loppiano (Florence)

Par Benedetto Gui

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Pag 14 Benedetto GuiBeaucoup aspirent à une économie juste, honnête, accueillante, attentive aux exigences de chacun. Quelques uns ont assez de détermination pour traduire, même seuls, cette aspiration en actes concrets.

J’ai été très frappé par le solide témoignage d’une jeune entrepreneure à un récent congrès à Manille (Philippines), surprise et heureuse de découvrir l’existence d’un réseau entier de personnes et d’entreprises porteur des valeurs que son père lui avait appris à vivre dans l’entreprise. Mais souvent on se sent seul et impuissant dans un monde qui emprunte une autre voie et cette aspiration à une "belle" économie reste en sommeil, inactive, frustrée et déçue. Elle peut pourtant se réveiller au contact d’autres personnes qui la vivent et la mettent ouvertement en pratique.

Lire la suite...

À Nairobi, en se rappelant les pauvres

La diffusion de l’ÉdeC dans le continent africain a stimulé l’idée d’organiser au Kenya le prochain congrès international

Par Luigino Bruni

du pdf Rapport ÉdeC 2013-2014 (8.58 MB) , sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.40 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n.1/2 - 2015 - janvier 2015

Report 2012 2013 Luigino Bruni« Rappelle-toi, Luigino, que c’est pour les pauvres que j’ai fait naître l’ÉdeC. Vous étudiez, c’est bien, mais rappelle-toi toujours les pauvres ».
Chiara Lubich m’a répété souvent ces paroles au cours des dix dernières années pendant lesquelles je l’ai assistée, avec la commission internationale, pour coordonner l’ÉdeC.

Délivrer de la pauvreté subie (bien différente de la pauvreté choisie) continue d’être l’ultime but du projet, le sens de notre action. Tant qu’il y aura sur terre des personnes qui, faute de ressources, ne peuvent vivre une existence décente, aucun système économique et social ne peut se considérer juste, moins encore de communion.

Lire la suite...

#EocwiththePope

Save the date!

Suivez-nous sur

facebook twitter vimeo icon youtubeicon flickr

Economie silencieuse big mod

Editions Nouvelle Cité, 2016
pour information et achat
suite de la lecture...

Blessure rencontre big modEditions Nouvelle Cité, 2014
pour information et achat

Congrès Pan Asiatique ÉdeC 2016

L’entreprise une affaire de don

Ce que révèlent les sciences de gestion 

Entreprise affaire don rid modpar Anouk Grevin, Bénédice de Peyrelongue, Benjamin Pavageau, Olivier Masclef, Pierre-Yves Gomez et Sandrine Fremeaux

Editions Nouvelle Cité, 2015
Collection du G.R.A.C.E.

Lire la suite...

Nairobi : un site consacré à tous les contenus

Logo sito Nairobi rid modInterventions et témoignages (vidéos et textes), photo galerie, power point : tous les contenus pour revivre les événements de Nairobi 2015.

Accès au site    Accès aux contenus du congrès ÉdeC  Accès aux contenus de l’école ÉdeC

Adhérez à l’ÉdeC

EoC Companies crop banner rid modPour cela, enregistrez votre entreprise sur le nouveau site : edc-info.org

Pour en savoir plus...

Nous suivre

facebook twitter vimeo icon youtube icon flickr

Le Cube de l’entreprise

Logo cube IT 150La dernière révolution pour les petites Entreprises. Pliez-le ! Lancez-le ! Lisez-le ! Vivez-le ! Partagez-le ! Faites-en l'expérience !

Le Cube de l'entreprise en français!
Télécharger l'APP pour Android!

Carte d’identite de l’Economie de Communion

logo_edc_benvL’Economie de Communion (EdeC) est un mouvement international dont le but est de réaliser et de rendre visible une société humaine qui prend modèle sur la première communauté chrétienne de Jérusalem, où « ils étaient un seul cœur et une seule âme et nul parmi eux n’était dans le besoin » (Actes 4). Il vise à réduire la pauvreté grâce au partage et à la communion.
Lire la suite...

Points de repère pour les entreprises Economie de communion

Binari_rid_modL’Économie de Communion (EdeC) propose aux entreprises qui adoptent son message et sa culture, des “Points de repères pour les entreprises EdeC”, qui reflètent la vie et la réflexion d’entrepreneurs EdeC du monde entier ; elles suivent le schéma des ‘sept couleurs’, selon les intuitions fondatrices du charisme de l’unité dont l’EdeC est l’expression....
Lire la suite... 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.