170 jeunes de 25 pays à la première école panafricaine (Nairobi 22-26 mai 2015)

Par Anouk Grevin

extrait de  pdf "Économie de Communion - Une nouvelle culture" n.41 (2.46 MB) - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n. 13/14 – 2015

De nombreux signaux annonçaient que ce serait une école vraiment spéciale : les inscriptions N41 Pag 10 Anouk Grevin Autore ridaugmentaient sans qu’on puisse limiter ni le nombre des participants ("personne ne doit manquer cette opportunité"), ni leur âge ("en Afrique l’âge ne compte pas"). Certains participants ont fait jusqu’à quatre jours de voyage en autobus. Nous avons vu arriver des jeunes assoiffés d’espérance pour leurs pays et désireux de se former sérieusement pour devenir à leur tour "apôtres de l’ÉdeC".
Malgré le nombre des participants, on s’est tout de suite senti une seule famille. L’école est devenue un laboratoire, un espace de dialogue et de travail sur les projets des jeunes et les défis de l’Afrique.

Dès le premier jour un panel de sept jeunes africains nous a fait entrer dans les problématiques de ce continent, mettant en lumière les potentialités et richesses des cultures africaines.

Trois questions ont accompagné nos journées : "Quel est mon rêve, dans le grand rêve de l’ÉdeC ?" – "Que veut dire être entrepreneur et vivre sérieusement l’ÉdeC ?" – "Comment faire face aux difficultés ?". En alternant témoignages, réflexions en petits groupes, apports des enseignants et longs moments de dialogue, nous avons fait ensemble un parcours de croissance personnelle et collective, et dépassé les attentes initiales pour devenir chacun protagoniste de la société que nous désirons.

N41 Pag 10 Giovani Scuola ridDans les ateliers, l’après-midi, on a travaillé en profondeur sur les rêves que chacun portait dans son cœur. 7 groupes ont travaillé sur des projets de création de petites activités entrepreneuriales, 3 ont étudié des initiatives en faveur de leur communauté, 4 groupes d’entrepreneurs et managers ont partagé leurs expériences dans divers aspects de la vie de l’entreprise, et d’autres encore ont dialogué sur des perspectives d’études et de recherche.
Il a été proposé aux jeunes de formuler leurs rêves sur des affiches appliquées au mur de la salle pour que les entrepreneurs ÉdeC puissent les connaître, et 45 projets sont apparus l’un après l’autre, tous inspirés par un besoin particulier de leur communauté. Vente et production de vêtements, cosmétiques et produits d’artisanat, huile, vin, bananes, fruits secs et épices, élevage de bovins et de poulets, mais aussi centres de formation pour enfants et femmes, maisons d’étudiants, écoles de musique, projets sur la protection de l’environnement, recyclage des déchets, désinfection des hôpitaux, optimisation énergétique.

Des projets visaient même à aider au lancement d’activités génératrices de revenus, N41 Pag 10 Giovani Scuola 2 rid comme des incubateurs d’entreprises, du conseil, de la formation professionnelle, de la micro finance. Souvent les projets s’accompagnaient de "rêves" splendides, comme celui de Michel : "Il est évident pour moi que l’ÉdeC est une réponse aux problèmes économiques de notre temps, une solution d’avant-garde pour l’économie présente et future par son humanisme et son dynamisme. Je rêve d’un monde économique où la seule raison d’entreprendre soit le service de l’homme, une économie où tous les indicateurs de performance concernent la dimension humaine, une révolution économique portée par les délaissés, une économie ascendante, transformatrice et formatrice d’hommes nouveaux. Je rêve que l’ÉdeC soit reconnue dans le monde comme le sommet de l’excellence pour chaque entreprise qui fonctionne selon ses principes. Je rêve d’une économie au service de l’homme. Je rêve… rêve… rêve… j’y crois, c’est possible, mon rêve se réalisera".

Nouveaux projets nés à Nairobi : l’incubateur Siobhan et le projet François Neveux.

Nous avions quelques idées au départ, mais nous ne pouvions savoir quelle forme auraient pris les projets qui, pensions-nous, allaient naître pendant ces jours. Pendant l’école et le congrès qui l’a immédiatement suivie, nous les avons vus naître sous nos yeux, à l’improviste.

D’abord l’incubateur Siobhan. Outre le projet d’un incubateur temporaire d’entreprise à Loppiano pour l’été 2016 au service de toute l’Europe, il a semblé évident qu’il fallait un projet équivalent pour l’Afrique, ici à la Mariapolis Piero, pour soutenir et accompagner les projets de nouvelles entreprises. Nous avons voulu l’appeler du nom de Siobhan, la jeune écossaise morte en 1999 dans les Philippines dans un accident d’avion avec d’autres employés de l’entreprise ÉdeC Ancilla où elle était en formation. Elle avait alors en tête, avec son amie Lorna Gold, de débuter un projet de réseau mondial reliant les entreprises ÉdeC. L’incubateur Siobhan commencera temporairement avec une session de 15 jours pour des jeunes porteurs d’un projet de création d’entreprise, en janvier 2017.

N41 Pag 11 Francois NeveuxMais on ne pouvait pas attendre 2017. En Afrique, quand naît un enfant, toute la communauté en prend soin pour qu’il grandisse. Il fallait faire de même pour les projets nés durant cette école. Le dernier jour, passant en revue les projets, nous avons vu un entrepreneur se lever et proposer d’en accompagner deux, puis un autre, et une autre…
Sur les affiches appliquées au mur ont fleuri des cartes de visite, des mots comme "je veux t’être frère", "je voudrais soutenir en amie ton beau projet". De façon inattendue est ainsi né ce que nous avions rêvé d’appeler un jour du nom de François Neveux (l’entrepreneur français qui avait fait naître avec sa technologie une entreprise ÉdeC au Brésil) : le projet de relier des entrepreneurs du monde entier, en entraide, entre frères. Il aura comme objectif d’impliquer des entrepreneurs de tous pays dans l’accompagnement de nouveaux projets, spécialement ceux des jeunes accompagnés par les incubateurs d’entreprise. Et d’autres aussi…

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

#EocwiththePope

Suivez-nous sur

facebook twitter vimeo icon youtubeicon flickr

Save the date!

Economie silencieuse big mod

Editions Nouvelle Cité, 2016
pour information et achat
suite de la lecture...

Blessure rencontre big modEditions Nouvelle Cité, 2014
pour information et achat

Congrès Pan Asiatique ÉdeC 2016

L’entreprise une affaire de don

Ce que révèlent les sciences de gestion 

Entreprise affaire don rid modpar Anouk Grevin, Bénédice de Peyrelongue, Benjamin Pavageau, Olivier Masclef, Pierre-Yves Gomez et Sandrine Fremeaux

Editions Nouvelle Cité, 2015
Collection du G.R.A.C.E.

Lire la suite...

Nairobi : un site consacré à tous les contenus

Logo sito Nairobi rid modInterventions et témoignages (vidéos et textes), photo galerie, power point : tous les contenus pour revivre les événements de Nairobi 2015.

Accès au site    Accès aux contenus du congrès ÉdeC  Accès aux contenus de l’école ÉdeC

Adhérez à l’ÉdeC

EoC Companies crop banner rid modPour cela, enregistrez votre entreprise sur le nouveau site : edc-info.org

Pour en savoir plus...

Nous suivre

facebook twitter vimeo icon youtube icon flickr

Le Cube de l’entreprise

Logo cube IT 150La dernière révolution pour les petites Entreprises. Pliez-le ! Lancez-le ! Lisez-le ! Vivez-le ! Partagez-le ! Faites-en l'expérience !

Le Cube de l'entreprise en français!
Télécharger l'APP pour Android!

Carte d’identite de l’Economie de Communion

logo_edc_benvL’Economie de Communion (EdeC) est un mouvement international dont le but est de réaliser et de rendre visible une société humaine qui prend modèle sur la première communauté chrétienne de Jérusalem, où « ils étaient un seul cœur et une seule âme et nul parmi eux n’était dans le besoin » (Actes 4). Il vise à réduire la pauvreté grâce au partage et à la communion.
Lire la suite...

Points de repère pour les entreprises Economie de communion

Binari_rid_modL’Économie de Communion (EdeC) propose aux entreprises qui adoptent son message et sa culture, des “Points de repères pour les entreprises EdeC”, qui reflètent la vie et la réflexion d’entrepreneurs EdeC du monde entier ; elles suivent le schéma des ‘sept couleurs’, selon les intuitions fondatrices du charisme de l’unité dont l’EdeC est l’expression....
Lire la suite... 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.