Les sages-femmes d’ÉgypteLogo Levatrici d Egitto header

Vous trouverez dans cette rubrique tous les éditoriaux de Luigino Bruni de la série "Les sages-femmes d’Égypte" en commentaire du livre de l’Exode, parus dans Avvenire à partir du 10 août 2014

Jamais un libérateur ne se fait roi

Les sages-femmes d’Égypte / 21 – Moïse nous rappelle une grande parole : gratuité

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 28/12/2014

Logo Levatrici d EgittoPersonne ne connaît le lieu où il repose. Pour les hommes de la montagne, sa tombe se trouve dans la vallée ; pour ceux de la vallée, elle est dans la montagne. Elle est partout et ailleurs, toujours ailleurs. Personne n’a assisté à sa mort. D’une certaine manière il vit encore en nous, en chacun de nous. Tant qu’un fils d’Israël proclame quelque part sa Loi et sa vérité, Moïse vit à travers lui, en lui, comme vit aussi le buisson ardent, qui consume le cœur des hommes sans consumer leur foi dans l’homme et dans ses appels déchirants.
(Elie Wiesel, Célébration biblique - Portraits et légendes du Midrash)

Pour apprendre à renaître il nous faut réapprendre à mourir ; nous l’avons oublié. La société de consommation est avant tout une gigantesque entreprise pour conjurer la mort, la limite, la vieillesse ; une énorme industrie, super sophistiquée, d’agitation perpétuelle pour nous ôter toute possibilité de penser qu’un jour le grand jeu de la consommation finira, et que le manège fera son dernier tour.

Lire la suite...

Le travail est déjà terre promise

Les sages-femmes d’Égypte / 20.  Le sens de la communauté et du pardon. L’intelligence et la prière des mains.

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 21/12/2014

Logo Levatrici d EgittoIl est beau de voir une équipe de maçons, bloqués par une difficulté, réfléchir chacun pour sa part, suggérer divers moyens d’action, et appliquer unanimement la méthode conçue par l’un d’eux, qu’il soit ou non en position d’autorité sur les autres. Pure est l’image d’une collectivité dans de tels moments.

(Simone Weil, le travail et la grâce)

Il existe un rapport profond entre communauté et pardon. Il n’est pas de communauté sans pardon et le grand artisan et reconstructeur de communautés, c’est le pardon. Cum-munus (don réciproque) et par-don.

Lire la suite...

Le voile qui dévoile le faux

Les sages-femmes d’Égypte / 19 – Le vrai prophète est toujours au service d’une parole qui n’est pas de lui

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 14/12/2014

Logo Levatrici d Egitto"D’un commandement à l’autre, tous les préceptes de la Torah furent inscrits sur les tables jusque dans les moindres détails, et bien qu’elles fussent en granite on pouvait les rouler comme une feuille. Quand l’Éternel les saisit pour les remettre à Moïse, il couvrit de ses mains leur tiers supérieur, tandis que celui-ci en couvrit le tiers inférieur : du troisième tiers laissé libre jaillirent les étincelles divines qui illuminèrent le visage de Moïse"
(L. Ginsberg, Les légendes des hébreux).

Le pardon ne fait pas faire marche arrière au temps, ni n’efface les actes et les paroles. Mais par sa force il nous fait renaître, nous ressuscite à une vie nouvelle, relève et accueille le corps meurtri et en fait un corps nouveau, différent, dont les stigmates deviennent un visage rayonnant.

Lire la suite...

Le dos et la face de Dieu

Les sages-femmes d’Égypte / 18 – Promesses et pactes font espérer ; "marcher à la suite" les réalise

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 07/12/2014

Logo Levatrici d EgittoLa ‘Gloire’ fait trop violence aux sens de l’homme. Iod (YHWH) laisse passer sur le visage de Moïse la brise, sans doute plus supportable, d’une autre de ses émanations : la bonté. Aussi immense soit-elle, pour l’homme elle n’est pas plus qu’une caresse. (Erri de Luca, Exode – Nomi).

Le véritable espoir d’un recommencement après les grandes crises puise à la source de nos paroles les plus vraies aux meilleurs moments de notre vie, dans nos gestes les plus grands et les plus généreux, en retournant aux promesses des pères et mères qui nous ont engendrés.

Lire la suite...

Le poids des paroles dites ensemble

Les sages-femmes d’Égypte / 17 – Les prophètes calment même Dieu. Et ne cachent pas les erreurs

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 30/11/2014

Logo Levatrici d Egitto"Avec l’hébraïsme je partage le voyage, pas l’arrivée. Ma résidence n’est pas en terre promise, mais  en marge du campement… Si je devais choisir un lieu et une modalité de naissance, je confirmerais : au Sinaï, en étranger".  (Erri de Luca, E disse)

Sans prophètes, charismes et artistes, nous serions voués à l’adoration perpétuelle de veaux d’or. Nous réduirions les religions à des idolâtries, les communautés religieuses à la consommation du spirituel, l’œuvre d’art à de la simple marchandise. Ces témoins de la ‘gratuité par vocation’ rappellent par leur seule existence que la vie, par nature, est un don : ils nous forcent à élever le regard au-delà d’eux-mêmes pour trouver la source des dons qui les habitent.

Lire la suite...

L’envie de capturer Dieu

Les sages-femmes d’Égypte / 16 – La banalité des idoles triomphe en l’absence des prophètes

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 23/11/2014

Logo Levatrici d EgittoJéroboam fit deux veaux d’or et dit au peuple : "Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem ! Israël, voici ton Dieu qui t’a fait monter du pays d’Égypte". Il dressa l’un à Bethel et l’autre à Dan. Ce fait conduisit au péché ; le peuple en effet alla jusqu’à Dan en procession devant le veau d’or.

Premier livres des Rois, 12

La foi biblique n’est pas nécessaire seulement aux hommes : elle permet aussi que YHWH ne soit pas transformé en idole, ne devienne pas un quelconque Elohim sans nom.

Lire la suite...

Le trésor du septième jour

Les sages-femmes d’Égypte / 15 – La terre et le temps sont don. Ne nous les faisons pas voler.

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 16/11/2014

Logo Levatrici d EgittoÀ Montgomery, Alabama, dans une petite église baptiste, j’écoutai le sermon le plus extraordinaire que j’aie jamais entendu : le sujet était le livre de l’Exode et la lutte politique des blacks du sud. De son pupitre le prédicateur mima la sortie d’Égypte et en exposa les analogies actuelles ; il courba l’échine sous le fouet, défia le pharaon, hésita craintif devant la mer, accepta l’alliance et la loi aux pieds de la montagne.

M. Walzer  Exode et révolution

Les humanismes qui se sont révélés porteurs d’avenir ont émergé parce qu’ils n’ont pas été prédateurs du temps et de la terre. Le temps et la terre, nous ne les produisons pas ; nous ne pouvons que les recevoir, les préserver, en prendre soin, les gérer en tant que don et promesse. Et quand nous y manquons, ne les utilisant qu’à but lucratif, l’horizon de tous s’assombrit et s’écourte.

Lire la suite...

La dot de la terre est pur don

Les sages-femmes d’Égypte /  - La "loi du manteau du pauvre" fonde une autre économie

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 09/11/2014

Logo Levatrici d Egitto"Si un homme a contracté une dette et qu’il a donné pour de l’argent femme, fils et filles, ou les a livrés en servitude, pendant trois ans ceux-ci travailleront dans la maison de leur acheteur ou de celui qui les tient en asservissement ; mais au cours de la quatrième année, ils recouvreront leur liberté" (Code de Hammurabi).

Pour comprendre et revivre, ici et maintenant, le grand message des ‘dix paroles’ données par Elohim-YHWH, il nous faudrait une culture de l’alliance, une civilisation des promesses fidèles, capables de pactes, et qui reconnaisse la valeur du ‘pour toujours’. Une note typique de notre temps est au contraire la transformation de tous les pactes en contrats, note qui résonne toujours plus au point de couvrir les autres sons du concert de la vie en commun. On le voit très clairement dans le milieu des rapports familiaux, mais aussi dans le monde du travail, où les relations qui avaient été conçues et décrites au XXème siècle dans le registre relationnel du pacte, se réduisent aujourd’hui au seul contrat ; comme si la monnaie pouvait remplacer les rêves, les attentes, l’épanouissement humain, surtout ceux des jeunes.

Lire la suite...

La seule image vraie

Les sages-femmes d’Égypte / 13 – Dieu nous parle et nous rappelle notre liberté. Les idoles nous rendent esclaves.

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 02/11/2014

Logo Levatrici d Egitto"Yahvé vous parla alors du milieu du feu ; vous entendiez le son des paroles, mais vous n’aperceviez aucune forme, rien qu’une voix" (Deutéronome, 4, 12).

L’histoire humaine n’est pas la monotonie d’une ligne droite uniforme. Certains événements sont assez forts pour courber le temps, en plier voire en briser les trajectoires, et entrouvrir à l’humain de nouvelles dimensions. La voix du Sinaï est un de ces événements. Ces paroles prononcées et données à un peuple d’ex esclaves libérés et pèlerins du désert, ont fait entrer l’humanité dans une nouvelle ère morale et religieuse, encore toute à réaliser, et qui restera toujours inaccomplie ; donc toujours devant nous, à nous attendre, à nous appeler.

Lire la suite...

Les paroles du ciel et de la terre

Les sages-femmes d’Égypte / 12 – Il faut une symphonie de voix pour dialoguer avec Dieu

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 26/10/2014

Logo Levatrici d EgittoLes montagnes discutaient entre elles pour l’honneur d’être choisies comme le site de la révélation. "C’est sur moi que demeurera la présence divine, à moi sera la gloire", commença l’une ; et une autre répliqua avec les mêmes paroles. Le mont Thabor dit à l’Hermon : "La Shekinah reposera sur moi, cet honneur me reviendra… ". Le Sinaï fut choisi, en vérité, non seulement pour son humilité, mais parce qu’il n’avait jamais accueilli de culte idolâtre, tandis que les autres montagnes, en raison de leur hauteur, avaient été choisies pour les sanctuaires païens.

Louis Ginzberg, Les légendes des hébreux, IV

La première réforme sociale dans l’organisation du peuple d’Israël arriva d’un conseil de Jéthro, beau-père de Moïse, étranger et d’une autre croyance religieuse. Entre la sortie des idoles d’Égypte et le don de la Torah sur le Sinaï, l’Exode a voulu insérer une bonne figure de croyant non idolâtre, et l’a placé au cœur d’un événement d’une importance cruciale pour la vie du peuple. C’est un message de grande ouverture et d’espérance, qui nous rejoint encore aujourd’hui alors que les croyants dans le Dieu de la vie devraient s’unir et s’estimer davantage, pour nous libérer et nous protéger des mille cultes idolâtres de notre temps.

Lire la suite...

Des égaux aux paroles différentes

Les sages-femmes d’Égypte / 11 – Moïse suit le conseil d’un parent : c’est le don de la réciprocité.

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 19/10/2014

Logo Levatrici d EgittoQuand le Saint, le Béni, lui dit à Madian : ‘Va, retourne en Égypte’, Moïse prit sa femme et ses enfants ; Aaron partit à sa rencontre, le vit près du mont de Dieu et lui demanda : ‘qui sont ceux-ci ?’. Moïse répondit : ‘Ce sont la femme que j’ai épousée à Madian et mes fils’ -  et Aaron : ’où les emmènes-tu ?’ - ‘En Égypte’ - "Nous souffrons de la  peine des hébreux qui se trouvent en Égypte, et toi, tu  y emmènes aussi ceux-ci ?’  Ce fut ainsi que Moïse dit à sa femme : ‘Va à la maison de ton père’, et elle s’en alla avec ses deux fils.

Rashi, Commentaire de l’Exode.

Sur terre, mêlés à une mer de providence et de bien, il y a aussi les ennemis des faibles et des pauvres qui traversent les déserts vers les terres promises. Ces ennemis attaquent à l’improviste, parfois sans raison. Beaucoup de pauvres sont sauvés, hier et aujourd’hui, parce que quelqu’un ‘tient les mains levées’, prie, invoque, crie avec eux, pour eux, à leur place. Et parce que d’autres, quand les prophètes sont fatigués par la longue et dure bataille et que leurs bras commencent à tomber, se mettent à leurs côté pour les soutenir.

Lire la suite...

La juste loi du pain

Les sages-femmes d’Égypte / 10 – Il y a des biens dont tous nous devons jouir, dans les "déserts" d’hier et d’aujourd’hui

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 12/10/2014

Logo Levatrici d EgittoMoïse enseigna la bénédiction à élever après avoir consommé la manne : "Béni sois-tu, Seigneur notre Dieu, maître du monde, qui dans ta magnanimité prends soin du monde entier, qui dans ta grâce et ta bonté accorde le pain à chaque créature, parce qu’éternels sont tes bienfaits. Grâce à ta générosité la nourriture ne nous a jamais manqué et jamais ne nous manquera" (Louis Ginzberg, Les légendes des hébreux, IV).

La plus grande gratuité est celle qui descend du ciel chaque matin avec la rosée. Le monde baigne dans la gratuité. Elle est plus vraie et réelle que la méchanceté qui pourtant ne manque pas. Elle demeure parmi nous ; elle se trouve dans les arbres, dans nos familles, dans les buissons, sous nos hangars et dans les bureaux, sur les marchés et les places, dans les hôpitaux, les écoles, au fond du cœur des gens. C’est ici, dans la surprise du quotidien, que réside la gratuité qui nous sauve. La traversée de nos déserts serait plus supportable si seulement nous savions reconnaître, avec l’aide des prophètes, comment la providence nous enveloppe, peut nous nourrir, nous fait vivre.

Lire la suite...

Le salut : la danse et les yeux

Les sages-femmes d’Égypte / 9 – Après le fouet, le tambourin ; après la soif, les eaux douces

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 05/10/2014

Logo Levatrici d Egitto"Le livre de l’Exode est plein de Kolòt, de voix… Kalòt signifie les sons produits par une corne de bélier, par les grelots d’un vêtement sacerdotal, par le tonnerre…  Mais dans la pauvreté d’une seule parole retenons une chose : du coup de tonnerre au tintement d’un grelot, le langage sacré reconnaît que le créé parle sans cesse. Il use d’une seule parole sur un ton d’humilité et de nostalgie : il admet ne pas comprendre ces voix et il renoue avec le temps où Adam comprenait à la lettre le créé" (Erri de Luca, Exode/Nomi).

La libération du peuple opprimé en Égypte avait commencé avec le fouet des contremaîtres sur le dos des travailleurs, et maintenant elle s’achève, au-delà de la mer, avec le tambourin de la danse de Myriam. Là où il n’y a pas de place pour le rythme de la danse, tôt ou tard apparaît celui du fouet. C’est l’humble et douce beauté du tambourin qui célèbre la liberté et qui nous sauve.

Lire la suite...

La gratuité qui sait parler

Les sages-femmes d’Égypte / 8 – Le Dieu de la Bible appelle à marcher sans peur dans les déserts

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 28/09/2014

Logo Levatrici d Egitto« Se garder de l’idolâtrie c’est ne pas s’esquiver quand les fils et les filles demandent : "pourquoi ce rite ? Pourquoi ce commandement éthique ? Pourquoi aimer le Dieu unique ? Et c’est ne pas se dérober aux réponses"

(Jean-Pierre Sonnet, Engendre c’est raconter)

Il suffit d’une seule nuit pour que le pharaon oublie la grande douleur des plaies, et pour que les seules préoccupations de l’empire redeviennent les briques et le ‘service’ des israéliens. "Lorsqu’on annonça au roi d’Égypte que le peuple avait fui, le cœur de Pharaon et de ses serviteurs changea à l’égard du peuple. Ils dirent : « qu’avons-nous fait là, de laisser Israël quitter notre service ! » Pharaon fit atteler son char et emmena son armée" (14, 5-6). On découvre, à l’aube du nouveau jour, qu’il n’y avait aucune gratuité dans cette libération.

Lire la suite...

La plus grande libération

Les sages-femmes d’Égypte / 7 – Après l’extrême plaie, l’idole plie et vient « le commencement des mois »

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 21/09/2014

Logo Levatrici d Egitto"Les plaies n’égalèrent pas en cruauté l’oppression des égyptiens sur les fils d’Israël, qui perdura jusqu’à la fin de leur permanence sur cette terre. Le jour même de l’Exode, Rachel, fille de Sautela, mit au monde un enfant tandis qu’avec son mari elle préparait le mortier pour les briques. Le nouveau-né sortit de ses entrailles et sombra dans cette boue. Alors apparut Gabriel qui modela une brique, y incorpora l’enfant et l’emporta haut dans les cieux".

Louis Ginsberg. Les légendes des hébreux.

Les plaies d’Égypte sont l’ordinaire des empires idolâtres, du nôtre aussi par conséquent. Sous de tels régimes l’eau ne désaltère pas les vivants, ne féconde pas la terre. Elle croupit, fait venir grenouilles, moustiques, taons… et les animaux meurent. Le soleil ne parvient pas à pénétrer les voiles de poussière ; les ténèbres enveloppent tout.

Lire la suite...

Les plaies des empires invisibles

Les sages-femmes d’Égypte / 6 – Pas même les magiciens du pharaon ne peuvent tenir les pauvres enchaînés

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 14/09/2014

Logo Levatrici d Egitto"Tant que le salut n’est pas venu, pour nous aujourd’hui comme pour Israël au temps de Moïse, son attente peut n’être qu’une aggravation générale et continue des tensions et des souffrances. L’annonce du salut, en cassant l’équilibre mondain, fait seulement émerger de brutaux rapports de force"

(Sergio Quinzio, Commentaire de la Bible)

Chaque génération devrait relire l’Exode pour découvrir et regarder en face ses propres pharaons et ses propres esclavages, aspirer aux libérations, reconnaître les plaies de son temps, abandonner les terres des empires et partir vers de nouvelles terres de fraternité et de justice. Sur les vrais chemins de libération, le moment des plaies d’Égypte arrive ponctuellement ; elles sont ces grands signes des temps, dans les saisons des empires, que les pharaons ne savent pas interpréter en raison de l’endurcissement de leur cœur.

Lire la suite...

La loyauté ouvre aussi le ciel

Les sages-femmes d’Égypte / 5 – La logique du bâton et celle du travail solidaire

Par Luigino Bruni

Paru dansAvvenire le 07/09/2014

Logo Levatrici d Egitto« Si vous êtes vraiment les envoyés du Seigneur, c’est lui qui sera juge entre nous et Pharaon…  C’est à cause de vous que se répand partout la puanteur des cadavres des hébreux qui servent de briques là où ils n’ont pas produit la quantité requise. Nous sommes comme cette pauvre brebis emportée par un loup : le berger poursuit le voleur, la saisit et tente d’arracher de la gueule du loup la pauvre brebis, que tous deux mettent ainsi en pièces ».

(L. Ginzberg, Les légendes des hébreux).

La culture de la prime devient la nouvelle idéologie de notre époque. Partant des grandes entreprises, elle émigre dans les domaines de la santé, de la culture, de l’école. Cette culture du travail réduit et appauvrit la vision de l’être humain, vu et décrit comme un individu qui ne travaille qu’au prix de récompenses matérielles et monétaires, et de qui tu peux tout obtenir, en tout domaine, pourvu que tu le paies suffisamment.

Lire la suite...

Où commence la vraie liberté

Les sages-femmes d’Égypte / 4 – Le ciel de Dieu et des hommes est toujours plus haut que les pyramides.

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 31/08/2014

Logo Levatrici d Egitto"Toute ma vie, je dois le confesser, j’ai été poussé par deux forces qui ont agi ensemble. D’abord la colère, l’impossibilité d’accueillir le monde tel qu’il est…  Et puis la lumière. Aujourd’hui je dirais la transparence. Je pourrais dire : la foi".
(Paolo Dall’Oglio, Colère et lumière)

Les empires se sont toujours servis du travail pour éteindre dans l’âme des travailleurs les rêves de liberté, de gratuité, de fête. Justement parce qu’il est le principal ami de l’homme, il est facile de manipuler le travail, de s’en servir contre les travailleurs, d’en faire un ‘allié’. Pouvoir travailler a toujours été pour beaucoup un chemin de libération, et ne pas pouvoir travailler reste une des principales entraves et violences de masse de notre temps. Mais à côté du travail qui libère et ennoblit, il a toujours existé et existe encore un travail dont se servent les pharaons comme instrument d’oppression des pauvres.

Lire la suite...

Les libérations et les épines

Les sages-femmes d’Égypte / 3 – Moïse n’est pas parfait, mais il sait écouter Dieu et se reconnaître frère.

par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 24/08/2014

Logo Levatrici d EgittoSeigneur, envoie encore des prophètes,
des hommes certains de Dieu,
des hommes au cœur de feu.
C’est toi qui parles de leurs buissons ardents
sur les cendres de nos paroles,
dans le désert des temples :
tu dis aux pauvres d’espérer encore.

David Maria Turoldo

La rencontre décisive dans la vie de Moïse advient au cours d’un jour de travail ordinaire. "Moïse faisait paître le petit bétail de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madian ; il l’emmena par-delà le désert et parvint à la montagne de Dieu, l’Horeb." (Ex 3, 1). Moïse était un immigré qui travaillait pour vivre. Comme Jacob au pays de Laban, comme tant d’hommes de son temps et du notre. Et c’est dans son humble travail de salarié que survient l’événement qui changera son histoire et la nôtre.

Lire la suite...

Le cri qui nous rend riches

Les sages-femmes d’Égypte/2 – Notre Dieu est un Dieu qui écoute et qui "recommence" à prendre soin de nous

par Luigino Bruni

publié dans Avvenire le 17/08/2014

Logo Levatrici d EgittoRéveille-toi ! Pourquoi dors-tu, Seigneur ? Sors de ton sommeil, ne rejette pas sans fin ! Pourquoi caches-tu ta face et oublies-tu notre malheur et notre oppression ? Notre gorge traîne dans la poussière, notre ventre est cloué au sol. Lève-toi ! (Psaume 44)

La première prière que nous rencontrons dans la Bible est un cri, un hurlement vers le ciel, qui monte d’un peuple opprimé. Pour faire l’expérience de la libération, il faut avoir d’abord senti le besoin d’être libéré, et ensuite crier, en croyant et en espérant que là-haut, il y a quelqu’un pour entendre ce cri. Si au contraire nous ne nous sentons opprimés par aucun pharaon, ou si nous avons perdu tout espoir que quelqu’un écoute notre cri, nous n’avons aucune raison de crier et nous ne sommes pas libérés.

Lire la suite...

L’amour ne cède pas au pouvoir

En ce dimanche, commence la réflexion de Luigino Bruni sur le livre de l'Exode. Les sages-femmes d’Égypte/1 – C'est un regard de femme qui nous sauve des empires

par Luigino Bruni

publié dans Avvenire le 10/08/2014

Logo Levatrici d EgittoLes empires ont toujours existé, et il en existe encore. Mais aujourd'hui, nous nous y habituons et nous avons de plus en plus de mal à les reconnaître. Et, ne les reconnaissant pas, nous ne les appelons pas par leur nom, nous ne sentons pas leur oppression et nous n'entamons aucun chemin de libération. Il ne nous reste plus que notre ‘souveraineté’ de consommateurs, toujours plus malheureux et seuls sur nos divans. La lecture et la méditation du livre de l'Exode est un grand exercice spirituel et éthique, peut-être le plus grand de tous, si nous voulons prendre conscience des ‘pharaons’ qui nous oppriment, sentir à nouveau le désir de liberté, entendre le cri des pauvres, essayer d'en libérer au moins quelques-uns ; et si nous voulons imiter les sages-femmes d’Égypte, qui aiment tous les enfants des autres.

Lire la suite...

#EocwiththePope

Suivez-nous sur

facebook twitter vimeo icon youtubeicon flickr

Economie silencieuse big mod

Editions Nouvelle Cité, 2016
pour information et achat
suite de la lecture...

Congrès Pan Asiatique ÉdeC 2016

Blessure rencontre big modEditions Nouvelle Cité, 2014
pour information et achat

Lab School ÉdeC Loppiano 2016

L’entreprise une affaire de don

Ce que révèlent les sciences de gestion 

Entreprise affaire don rid modpar Anouk Grevin, Bénédice de Peyrelongue, Benjamin Pavageau, Olivier Masclef, Pierre-Yves Gomez et Sandrine Fremeaux

Editions Nouvelle Cité, 2015
Collection du G.R.A.C.E.

Lire la suite...

Nairobi : un site consacré à tous les contenus

Logo sito Nairobi rid modInterventions et témoignages (vidéos et textes), photo galerie, power point : tous les contenus pour revivre les événements de Nairobi 2015.

Accès au site    Accès aux contenus du congrès ÉdeC  Accès aux contenus de l’école ÉdeC

Photo galerie de l’École Internationale ÉdeC Nairobi 2015

150526 Nairobi EoC School 44 rid mod Mariapolis Piero, Nairobi (Kenya) 2015
Mai 2015

Accès à la photo galerie

Photo galerie du Congrès ÉdeC 2015

150531 Nairobi Congresso EdC 76 rid modMariapolis Piero, Nairobi (Kenya), 27-31 mai 2015

Accès à la photo galerie

Adhérez à l’ÉdeC

EoC Companies crop banner rid modPour cela, enregistrez votre entreprise sur le nouveau site : eoc-companies.org

Pour en savoir plus...

L’arbre de vie

Logo Albero della vita rid modLe commentaire de la Genèse, dans les éditoriaux dominicaux de Luigino Bruni dans Avvenire

La mort de Jacob- 03/08/2014
Retrouver son fils- 27/07/2014
La réconciliation- 20/07/2014
Joseph et le pardon- 13/07/2014
Vaches maigres, vaches grasses- 06/07/2014
La loyauté de Joseph- 29/06/2014
Juda et Tamar- 22/06/2014
Joseph l’homme des songes- 15/06/2014
La mort d’Isaac - 08/06/2014
Dina, la vengeance et la gratitude - 01/06/2014
Blessure et bénédiction - 25/05/2014
La carence de fondement - 18/05/2014
Le songe et la vocation - 11/05/2014
Esaü et Jacob - 04/05/2014
Le premier contrat - 27/04/2014
Isaac - 20/04/2014
Agar - 13/04/2014
Abram - 06/04/2014
Babel - 30/03/2014
Noé - 23/03/2014
Caïn et Abel - 16/03/2014
Le serpent - 09/03/2014
Parité - 02/03/2014
Adam - 23/02/2014
L’arbre de vie - 16/02/2014

Nous suivre

facebook twitter vimeo icon youtube icon flickr

Le Cube de l’entreprise

Logo cube IT 150La dernière révolution pour les petites Entreprises. Pliez-le ! Lancez-le ! Lisez-le ! Vivez-le ! Partagez-le ! Faites-en l'expérience !

Le Cube de l'entreprise en français!
Télécharger l'APP pour Android!

Carte d’identite de l’Economie de Communion

logo_edc_benvL’Economie de Communion (EdeC) est un mouvement international dont le but est de réaliser et de rendre visible une société humaine qui prend modèle sur la première communauté chrétienne de Jérusalem, où « ils étaient un seul cœur et une seule âme et nul parmi eux n’était dans le besoin » (Actes 4). Il vise à réduire la pauvreté grâce au partage et à la communion.
Lire la suite...

Points de repère pour les entreprises Economie de communion

Binari_rid_modL’Économie de Communion (EdeC) propose aux entreprises qui adoptent son message et sa culture, des “Points de repères pour les entreprises EdeC”, qui reflètent la vie et la réflexion d’entrepreneurs EdeC du monde entier ; elles suivent le schéma des ‘sept couleurs’, selon les intuitions fondatrices du charisme de l’unité dont l’EdeC est l’expression....
Lire la suite... 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.