Lexique du bien vivre socialLogo nuovo lessico header

Vous trouverez dans cette rubrique tous les éditoriaux de Luigino Bruni de la série "Le nouveau lexique du bien vivre social", parus dans Avvenire du 29 septembre 2013 au 9 février 2014.

L’alternative à l’économie dominante n’est pas une utopie

Communion – Lexique du bien vivre social / 20

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 09/02/2014

Logo nuovo lessicoNous souffrons tous du manque de communion. Nous risquons de nous y habituer et donc de ne plus la désirer. C’est au sein de communautés qu’advient la communion, mais le contraire n’est pas forcément vrai : il existe des communautés sans aucune forme de communion entre les membres, où les dons sont des obligations, sans liberté et sans gratuité. Aujourd’hui les études sur le bonheur et le bien-être subjectif nous montrent très clairement que ce qui principalement rend les gens heureux est la vie en communion, à commencer par la première cellule qu’est la famille. Le bien vivre dépend assurément de la qualité des relations de communion à tout niveau, y compris dans l’expérience fondamentale de communion qu’est le travail.

Lire la suite...

Seule la loge des marchands fait de la Grand-Place un désert

Institutions – Lexique du bien vivre social / 19

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 02/02/2014

Logo nuovo lessicoNotre bien-être dépend beaucoup de la qualité des institutions. Mariage et université, banques et État, Église et syndicats… sont des réalités évidemment très diverses, mais semblables du fait d’être toutes des institutions. Les sociétés bloquées en traquenards sociaux se caractérisent à un moment donné par des institutions inefficaces et corrompues, et par un fort pourcentage de gens au sens civique et institutionnel quasi inexistant. Tenaille mortelle, souvent fatale, qui fait souffrir tout le monde et fait émigrer les meilleurs des jeunes vers des pays aux institutions meilleures. L’histoire passée et présente des peuples nous enseigne que les sociétés ne génèrent pas de prospérité collective et de bien vivre social sans bonnes institutions.

Lire la suite...

La bonne cité de la diversité et la Babel des castes fermées

Communauté – Lexique du bien vivre social / 18

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 26/01/2014

Logo nuovo lessicoCommunauté : cette parole parmi les plus riches, fondamentales et ambivalentes de notre vocabulaire civil, est en train de subir une mutation radicale. La vraie communauté, lieu de vie et de mort, a toujours été à l’opposé d’une réalité romantique, linéaire et simple, en raison des passions humaines les plus fortes et les plus profondes qui l’habitent. Jérusalem est appelée ‘cité sainte’, mais Caïn est le fondateur de la première cité et le mythe de la naissance de Rome (et de beaucoup d’autres villes) est celui du meurtre du frère.

Lire la suite...

Finissons-en avec l’économie de Flatland et régénérons du futur

Temps - Lexique du bien vivre social / 17

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 19/01/2014

Logo nuovo lessicoNous nous trouvons dans une éclipse du temps. La logique de l’économie capitaliste, dont la culture est en train de dominer sans opposition une grande partie de la vie sociale et politique, ne connaît pas la dimension temporelle. Ses analyses coûts/profits sont pour quelques jours, quelques mois, quelques années dans la meilleure des hypothèses. Une tendance radicale de ce capitalisme est en effet le progressif raccourcissement de la durée des choix économiques, et donc des politiques toujours plus liées à cette culture économique.

Lire la suite...

Il faut croire aux doux : ils ont les clés de demain

Douceur – Lexique du bien vivre social / 16

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 12/01/2014

Logo nuovo lessicoLes paroles qui à toute époque sont capables de mourir et de renaître ne vieillissent pas. Douceur est une de ces paroles. Si grande déjà dans les psaumes, dans l’évangile et dans les antiques civilisations orientales, elle a été rendue plus sublime encore par les grands ‘doux’ de l’histoire : le Père Kolbe, tant de martyrs d’hier et d’aujourd’hui, Gandhi, et tant d’autres inconnus des chroniques ‘faits divers’, dont l’humble douceur rendent chaque jour meilleure la terre des hommes.

Lire la suite...

Un monde à refaire à partir des femmes et des "tu"

Économie – Lexique du bien vivre social / 15

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 05/01/2014

Logo nuovo lessico"La crise a fortement démenti les prévisions en apparence rigoureusement scientifiques faites par des économistes, et il n’est pas étonnant que des profanes se soient crus autorisés à proclamer la banqueroute de l’économie politique… Ces voix, certes calomnieuses, sont excusables sur un point : de nombreux économistes ont péché par orgueil". Ces paroles de Robert Michels, politologue et auteur du premier livre intitulé "Économie et bonheur" (1917), ont été prononcées en 1933 mais semblent avoir été écrites aujourd’hui.

Lire la suite...

Ce regard différent qui habite et change la vie

Charismes – Lexique du bien vivre social / 13

Par Luigino Bruni

Paru dansAvvenire le 22/12/2013

Logo nuovo lessicoL’insuffisance morale et civile de notre temps est la conséquence, entre autre, de l’expulsion des charismes hors de la vie publique, et du fait que les charismes se sont retirés en acceptant trop facilement leur mise à l’écart. Or quand manquent les charismes, ou quand on les prend pour des "affaires religieuses" sans importance pour la vie civile, alors l’économie, la politique et la société s’égarent, parce que leur fait défaut la ressource essentielle qu’est la gratuité. De fait charismes et gratuité sont inséparables.

Lire la suite...

Le nouveau naît de la gratuité (mais où sont les prophètes ?)

Innovation – Lexique du bien vivre social / 12

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 15/12/2013

Logo nuovo lessico‘Innovation’ devient le nouveau mot d’ordre du XXIème siècle. Mais, comme souvent cela arrive, le plus intéressant et vraiment important commence avec les prédicats, les verbes et les adjectifs, car à défaut de pouvoir articuler un bon discours autour de l’innovation, nous finirons vite par user et banaliser ce fascinant substantif, comme tant d’autres d’ailleurs (mérite, efficience, et bientôt démocratie).

Lire la suite...

Marché et réciprocité. Une alliance à rétablir

Marché – Lexique du bien vivre social / 11

Par Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 08/12/2013

Logo nuovo lessicoDeux tendances contraires croissent dans le sous-sol de notre culture civile et économique. La première est le rapprochement progressif entre la culture et les langages du marché capitaliste et ceux de l’économie sociale. La seconde tendance est au contraire une opposition grandissante concernant l’évaluation éthique du marché : certains voient dans le marché capitaliste la solution à tous nos maux économiques et civils, et d’autres le considèrent au contraire comme le fétiche de tout mal moral, social et politique.

Lire la suite...

Le futur n’est pas un club

Biens communs – Lexique du bien vivre social / 10

De Luigino Bruni

Paru dans Avvenire le 01/12/2013

Logo nuovo lessicoLes biens communs s’amoindrissent de plus en plus et deviennent décisifs; mais ils sont encore trop absents de la culture et de la praxis économique et politique. Ils font leur apparition en économie en 1911, et après une longue éclipse ils sont réapparus à la fin du siècle dernier, avec Elinor Ostrom, prix Nobel d’économie en 2009. L’article de 1911 présentait trois caractéristiques des biens communs : il s’agissait d’une étude sur l’eau ; d’un point de vue historique ; faite par une femme, Katharine Coman.

Lire la suite...

Les liens nous rendent riches

Coopération – Lexique du bien vivre social / 9

De Luigino Bruni

paru dans Avvenire le 24/11/2013

logo avvenireLes communautés fleurissent quand elles sont capables de coopération. Si nous n’avions pas commencé à coopérer (agir ensemble), la vie en commun ne serait jamais apparue, et nous serions restés bloqués dans notre évolution à la phase pré-humaine. Mais comme la plupart des grandes paroles sur l’homme, la ‘coopération’ aussi est à la fois une et multiple, souvent ambivalente, et ses formes les plus importantes sont les moins évidentes. Chaque fois que des êtres humains agissent ensemble et se coordonnent pour atteindre un objectif commun mutuellement avantageux, on a affaire à de la coopération.

Lire la suite...

Quelque chose d’unique

Biens d’expérience – Lexique du bien vivre social / 8

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 17/11/2013

logo_avvenire On assiste à l’émergence d’une nouvelle demande de participation dans la consommation, l’épargne et l’usage des biens. Une différence cruciale, par exemple, entre l’internet d’il y a 10-15 ans avec ses sites web et ses emails, et le web des ‘social media’ (1) et des ‘Apps’ (2), c’est que nous sommes, nous, habitants du réseau, plus impliqués et davantage protagonistes.

Lire la suite...

Régénérer les vertus perverties

Point critique – Lexique du bien vivre social / 7

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 10/11/2013

logo_avvenire Il existe une loi économique et sociale aussi importante qu’oubliée. Luigi Einaudi l’appelait "La théorie du point critique", qu’il qualifiait de "fondamentale en science aussi bien économique que politique" (Leçons de politique sociale, 1944), et qu’il attribuait à son compatriote Emanuele Sella (économiste et poète, auteur d’un traité sur l’économie "trinitaire"). Selon cette loi il existe un seuil invisible mais réel, un point critique, au-delà duquel un phénomène positif devient négatif, changeant de signe ou de nature. Cette loi du point critique, nous pourrions l’appliquer aujourd’hui à la finance, mais aussi aux taxes, lesquelles, au-delà d’un certain seuil, finissent par sanctionner les honnêtes gens qui les paient.

Lire la suite...

Tout n’est pas de la marchandise

Capitaux – Lexique du bien vivre social / 6

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 03/11/2013 

logo_avvenire Les "mauvaises" pauvretés sont en train d’augmenter et les "bonnes" de diminuer. Nous nous appauvrissons rapidement et mal parce que la détérioration de nos capitaux civils, éducatifs, relationnels, spirituels et publics a dépassé un seuil critique, amorçant une réaction en chaîne. C’est en matière de capital que nous déclinons. Les pauvretés que nous savons aujourd’hui mesurer se manifestent par des carences de flux (travail, revenu), mais en réalité elles sont le signe de processus plus profonds et de longue durée dans le "compte capital", peu dépendant de la crise financière de 2007-2008, ou des politiques de l’Allemagne, ces alibis que nous sommes fatigués d’entendre et qui éclipsent les vraies raisons de ce qui nous arrive de grave.

Lire la suite...

La prophétie et l’injustice

Pauvreté – Lexique du bien vivre social / 5

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 27/10/2013 

logo_avvenire La pauvreté est une dimension essentielle de la condition humaine, elle est une "première parole" précédant toute vie. Une grave erreur de notre civilisation est de la considérer comme un problème typique de quelques catégories sociales ou peuples, qui de temps en temps deviennent les "adjudicataires" de la pauvreté. En conséquence nous voudrions nous immuniser toujours plus des pauvres en les expulsant, tels des boucs émissaires, hors des confins de notre vie civile. Nous ne connaissons plus la pauvreté, ni ne la reconnaissons, parce que nous avons oublié que nous sommes nés dans la même absolue pauvreté dans laquelle s’achèvera notre vie.

Lire la suite...

Quelque chose d’essentiel

Les biens relationnels – Lexique du bien vivre social / 4

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 20/10/2013 

logo_avvenire La sagesse populaire a toujours su que les biens et les maux les plus importants sont nos relations interpersonnelles. Les mythes, les histoires et les traditions ne font que nous le répéter depuis des millénaires, en nous parlant de richesses que de mauvaises relations ont  changées en grands maux, et de pauvretés matérielles où le peu s’est multiplié parce qu’en communion il a été partagé.

Depuis quelques décennies les scientifiques s’en rendent compte : les sociologues et même les économistes (le premier fut Benedetto Gui en 1986), qui emploient l’expression ‘biens relationnels’ pour indiquer ce type de bien où c’est la relation entre les personnes qui constitue le bien.

Lire la suite...

Le prix n’est pas juste

Biens – Lexique du bien vivre social / 3   

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 13/10/2013 

logo_avvenire En ce temps que nous vivons, toujours plus dominé par la technique et par la finance invisible et sans visage, les protagonistes de l’économie continuent d’être les personnes et les biens. Chaque acte économique – de la consommation au travail, de l’épargne à l’investissement – implique ensemble des personnes et des biens. Même quand les personnes agissent au sein d’institutions complexes, avec règles et contrats, là où les biens perdent leur matérialité et leur consistance même, du début à la fin de tout acte économique nous retrouvons toujours les biens et les personnes. Voilà pourquoi, en vue d’écrire un nouveau lexique économique, parallèlement à la réflexion sur les personnes – citoyens, "consommateurs", entrepreneurs, investisseurs, travailleurs –, s’impose l’urgence d’une réflexion nouvelle sur les biens, sur les objets de l’économie, et donc sur les nouvelles praxis de consommation et de vie.

Lire la suite...

L’horizon des talents

La Richesse – Lexique du bien vivre social / 2

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 06/10/2013

logo_avvenire Les richesses, comme les pauvretés, sont multiples. Certaines sont bonnes, d’autres, flagrantes, sont mauvaises. Les grandes cultures le savaient bien ; la notre, dans sa petitesse, l’a oublié. La nature plurielle et ambivalente de la richesse est inscrite dans sa sémantique même.

Richesse vient d’abord de ‘rex’ (roi), et renvoie donc au pouvoir, au fait de disposer même des personnes à travers l’argent et les biens. La possession des richesses a toujours été, et est, profondément mêlée  à la possession des personnes, et la frontière entre la démocratie et la ploutocratie (gouvernement des riches) est vague et fragile, avec très peu de gardiens et sentinelles qui ne soient pas sur le livre de paie des ploutocrates.

Lire la suite...

Les mots pour notre temps

Commentaires – Lexique du bien vivre social / 1

De Luigino Bruni 

Paru dans Avvenire le 29/09/2013

logo_avvenire Certains sont fermement convaincus que le pire de la crise est désormais derrière nous ; d’autres sont tout aussi convaincus que la "grande crise" a à peine commencé. En réalité, ce qui est sûr c’est qu’il nous faut prendre conscience que c’est justement la parole "crise" qui n’est plus à même d’exprimer notre temps. Nous nous trouvons en effet dans une longue période de transition et de changement de paradigme, commencée bien avant 2007 et destinée à durer longtemps encore. Tout en apprenant vite à bien vivre dans le monde tel qu’il est aujourd’hui, y compris le travail, nous devons apprendre un nouveau lexique économique adéquat à la compréhension de ce monde (pas celui d’hier), puis nous donner des instruments d’action et si possible de progrès.

Lire la suite...

#EocwiththePope

Suivez-nous sur

facebook twitter vimeo icon youtubeicon flickr

Save the date!

Economie silencieuse big mod

Editions Nouvelle Cité, 2016
pour information et achat
suite de la lecture...

Blessure rencontre big modEditions Nouvelle Cité, 2014
pour information et achat

Lab School ÉdeC Loppiano 2016

Congrès Pan Asiatique ÉdeC 2016

L’entreprise une affaire de don

Ce que révèlent les sciences de gestion 

Entreprise affaire don rid modpar Anouk Grevin, Bénédice de Peyrelongue, Benjamin Pavageau, Olivier Masclef, Pierre-Yves Gomez et Sandrine Fremeaux

Editions Nouvelle Cité, 2015
Collection du G.R.A.C.E.

Lire la suite...

Nairobi : un site consacré à tous les contenus

Logo sito Nairobi rid modInterventions et témoignages (vidéos et textes), photo galerie, power point : tous les contenus pour revivre les événements de Nairobi 2015.

Accès au site    Accès aux contenus du congrès ÉdeC  Accès aux contenus de l’école ÉdeC

Photo galerie de l’École Internationale ÉdeC Nairobi 2015

150526 Nairobi EoC School 44 rid mod Mariapolis Piero, Nairobi (Kenya) 2015
Mai 2015

Accès à la photo galerie

Photo galerie du Congrès ÉdeC 2015

150531 Nairobi Congresso EdC 76 rid modMariapolis Piero, Nairobi (Kenya), 27-31 mai 2015

Accès à la photo galerie

Adhérez à l’ÉdeC

EoC Companies crop banner rid modPour cela, enregistrez votre entreprise sur le nouveau site : edc-info.org

Pour en savoir plus...

L’arbre de vie

Logo Albero della vita rid modLe commentaire de la Genèse, dans les éditoriaux dominicaux de Luigino Bruni dans Avvenire

La mort de Jacob- 03/08/2014
Retrouver son fils- 27/07/2014
La réconciliation- 20/07/2014
Joseph et le pardon- 13/07/2014
Vaches maigres, vaches grasses- 06/07/2014
La loyauté de Joseph- 29/06/2014
Juda et Tamar- 22/06/2014
Joseph l’homme des songes- 15/06/2014
La mort d’Isaac - 08/06/2014
Dina, la vengeance et la gratitude - 01/06/2014
Blessure et bénédiction - 25/05/2014
La carence de fondement - 18/05/2014
Le songe et la vocation - 11/05/2014
Esaü et Jacob - 04/05/2014
Le premier contrat - 27/04/2014
Isaac - 20/04/2014
Agar - 13/04/2014
Abram - 06/04/2014
Babel - 30/03/2014
Noé - 23/03/2014
Caïn et Abel - 16/03/2014
Le serpent - 09/03/2014
Parité - 02/03/2014
Adam - 23/02/2014
L’arbre de vie - 16/02/2014

Nous suivre

facebook twitter vimeo icon youtube icon flickr

Le Cube de l’entreprise

Logo cube IT 150La dernière révolution pour les petites Entreprises. Pliez-le ! Lancez-le ! Lisez-le ! Vivez-le ! Partagez-le ! Faites-en l'expérience !

Le Cube de l'entreprise en français!
Télécharger l'APP pour Android!

Carte d’identite de l’Economie de Communion

logo_edc_benvL’Economie de Communion (EdeC) est un mouvement international dont le but est de réaliser et de rendre visible une société humaine qui prend modèle sur la première communauté chrétienne de Jérusalem, où « ils étaient un seul cœur et une seule âme et nul parmi eux n’était dans le besoin » (Actes 4). Il vise à réduire la pauvreté grâce au partage et à la communion.
Lire la suite...

Points de repère pour les entreprises Economie de communion

Binari_rid_modL’Économie de Communion (EdeC) propose aux entreprises qui adoptent son message et sa culture, des “Points de repères pour les entreprises EdeC”, qui reflètent la vie et la réflexion d’entrepreneurs EdeC du monde entier ; elles suivent le schéma des ‘sept couleurs’, selon les intuitions fondatrices du charisme de l’unité dont l’EdeC est l’expression....
Lire la suite... 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.