Tutte le News

Tutte le ultime news dall'Economia di Comunione

Ciao Carmen!

Hier matin à l’aube, Carmen Bollea De Santos, entrepreneur argentine de Tucuman, nous a quitté.

de Carmen de Amarillo

Carmen Bollea 01 ridCe n’est pas facile de décrire Carmen. Si on devait choisir un seul mot, ce serait “cyclone”. Là où elle était elle révolutionnait tout…Elle s’arrangeait pour être partout : à l’anniversaire de la maman de l’évêque du lieu, à la Fédération des Entrepreneurs Argentins, dans le réunions EdeC… Elle s’intéressait à tout et voulait intervenir en tout. Et elle ne relâchait pas ses efforts tant qu’elle n’avait pas réussi.

Quand elle se présentait dans nos groupes, elle disait : “Je suis professeur d’anglais, mais je m’occupe de production et d’exportation de citrons”. A sa propriété dans la campagne elle donna le nom que  Chiara Lubich lui avait confié : Terri Citrus (terres fertiles). Mais surtout Carmen se consacrait avec passion à ses (40) employés et leurs familles. Elle n’oubliait pas non plus sa famille : elle était une femme et une maman affectueuse et très présente. 

Elle a travaillé sans relâche à protéger et élever le standard qualitatif et sanitaire des citrons. Quand nous passions en voiture d’une province  l’autre pour aller aux réunions EdeC, elle se fâchait en pensant que les contrôles sanitaires qu’elle voyait étaient insuffisants. Quand elle fut hospitalisé à Buenos Aires pour un long traitement, elle écrivit alors une lettre (lettre publiée dans le journal La Nación) de remerciement au Président argentin Mauricio Macri,  parce qu’il avait fait rendre obligatoire ces contrôles. Puis, quand les Etats-Unis approuvèrent l’importation de nos citrons (en fait l’Argentine, et plus précisément Tucuman, en sont le premier exportateur au niveau mondial), elle offrit au président une caisse de citrons, tellement elle était contente du résultat de son engagement. Qui sait quelles répercussions pourra encore avoir ce fait.

A l’EdeC elle adhéra tout de suite. Elle participait à toute les réunions locales et nationales. Très souvent elle invitait aussi ses employés pour leur faire connaître l’EdeC et elle pouvait ainsi vivre avec eux ce style de vie en entreprise. Elle commençait chaque nouvelle saison par un mois à la campagne avec tout le personnel. Avec les autres entrepreneurs et avec les clients elle était très originale : elle nous faisait sourire quand elle nous racontait qu’elle les invitait à lancer le Dé de l’Entreprise ÉdeC, puis à vivre ce qui était écrit sur la face supérieure. Le respect humain et les inhibitions n’étaient pas faits pour elle. Avec les employés elle était très généreuse, Carmen Bollea 04 rid créative et concrète. Par exemple, elle a créé des fonds d’épargne pour qu’ils puissent accéder à des prêts générés par eux-mêmes. Elle offrait des choses utiles, comme par exemple des matelas, à l’occasion des Festivités.

Carmencita, tu as laissé en nous tous une empreinte très profonde. Nous sommes tristes à cause de ton absence physique, car nous ne pouvons plus ressentir ta joie et ton énergie; mais nous savons qu’au Paradis tu continueras à travailler avec nous et à intercéder pour ton “ EdC bien aimée” comme toi-même la définissais.


Ci-après deux messages écrits par Carmen Bollea à Aldo Calliera, président de l’association EdeC Argentine.

Après 8 mois de traitement à Buenos Aires, Carmen écrit :

""Merci, frères de coeur ! J’ai eu tellement d’émotions depuis je suis arrivée… Carmen Bollea Lettera Macri rid

que je suis restée sans voix ! J’ai tant pleuré mais avec tant de joie ! Hier soir une autre grande émotion : le dîner de fin d’année avec mon autre famille, celle de l’EdeC… la bénédiction du père Francisco Urbanch, le salut à la Vierge de la Vallée dans le hall principal, des milliers de longues embrassades, des larmes, des mots, de visages heureux et reconnaissants à Dieu pour le fait de me revoir, des chants, des dessins d’enfants, des cadeaux…il ne manquait personne. Mes enfants, merveilleux, pendant 8 mois ils se sont occupés de tout et ce fut l’année la meilleure pour l’entreprise. Hier soir je les ai vu tous les 5 exprimer leur remerciement à Dieu, aux parents, aux collaborateurs, très unis, avec beaucoup de foi, d’espérance et d’affection, avec de nouveaux projets et rêves à accomplir !

On sentait la présence de Jésus parmi nous. J’ai vu l’esprit de l’EdeC incarné en Terri Citrus, le nom nouveau que Chiara m’a donné : Tierra Fertil srl avec 40 employés…Quand j’ai commencé, nous étions tout juste 5, une grande évolution et tout cela grâce à mon "associé caché" qui nous a toujours accompagné.

Merci. Je suis très très heureuse de me trouver sur ma "terre Fertile"


Dès qu’elle a eu connaissance de la rencontre avec Papa François le 4 février dernier, Carmen écrit à Aldo :

""Ca me coûte beaucoup de ne pas pouvoir venir rencontrer le Pape. Je te le dis avec des larmes mais aussi avec cette Paix que seule la voix de Dieu te donne, en harmonie avec ma famille, je ressens cette Alchimie qui transforme la souffrance en amour en faisant sa Volonté. Je laisse de la place à d’autres, j’offre tout, en ce début d’année jubilaire de la Vierge de Fatima, pour le malades, pour cette rencontre historique de l’EdeC avec le Pape, que ce soit merveilleux et plein de grâces pour chaque entreprise. Famille, une grande accolade, j’écrirai une petite lettre au pape François en lui racontant tout ce que j’ai dans le cœur… avec la joie d’être avec vous en imagination le 4 février.
Un grand salut affectueux, je vous aime tellement !
"

Carmen Bollea Limoni rid

Nous suivre:

Seguici su:

Qui est en ligne

Nous avons 860 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.