Puebla : départ de la Summer School Mexique 2014

La première Summer School ÉdeC du Mexique, très attendue et même rêvée depuis des années, a pris son départ le 11 août, jour très spécial de la Ste-Claire.

Par Christopher Jiménez

140811-15 SS Mexico 01 ridL’attente a pris fin pour le Mexique. La cité-pilote El Diamante s’est transformée depuis ce matin en une capitale enthousiaste de l’Économie de communion pour le continent américain, où se sont réunies plus de soixante participants : étudiants, entrepreneurs et spécialistes, venus des États-Unis, du Canada, du Mexique, de Panama, du Costa Rica, de Colombie, d’Argentine, du Brésil et de l’Équateur, ainsi que de France, de Suisse et d’Italie.

La journée a commencé  par une brève introduction, présentée par ceux qui, tout au long de la semaine, feront part de leurs réflexions et de leurs expériences autour de l’ÉdeC. Ce fut aussi l’occasion d’exposer les objectifs et la méthodologie qui sous-tendront les travaux de cette école à l’échelle continentale.

En saluant les participants, Galo Pozo de l’Équateur, a souligné que l’ÉdeC est “une manière différente de penser, de sentir et d’agir”, et a invité les jeunes participants à essayer de faire “la meilleure action possible” dans leur vie, en s’engageant pour ce projet.

Luigino Bruni, coordinateur de la Commission internationale de l’ÉdeC, a présenté un rapide panorama de l’histoire et des finalités de l’Économie de communion, et a décrit les signes distinctifs qu’implique la vocation de ceux qui sont déjà parties prenantes de cette réalité ou qui désirent en être. 

Puis, Luca Crivelli, économiste de l’Université de la Suisse italienne, a présenté une analyse sur la pauvreté, vue à partir de ses différentes manifestations 140811-15 SS Mexico 10 ridet des manières différentes de l’étudier, et a fait le point de la situation que ce phénomène présente dans le monde, sous toutes les latitudes. En concluant son intervention, Luca Crivelli a proposé un intéressant décalogue de l’Économie de communion, qui décrit les entrepreneurs de l’ÉdeC comme des innovateurs et des personnes créatives ; des personnes qui s’engagent à aider les pauvres à sortir “par eux-mêmes” de leur situation, et qui les impliquent non pas seulement en tant que destinataires de leur aide, mais en tant que protagonistes et participants de la “culture du don”, qui est l’esprit même de l’Économie de communion.

Les travaux se sont poursuivis jusque tard dans la soirée par des travaux de groupe, dans le cadre magnifique qu’offre la cité-pilote El Diamante. Nous vous tiendrons au courant de la suite !

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 841 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.