France : réconcilier les pauvres et l’entreprise

Fruit de l’expérience du workshop à peine conclu en France : une nouvelle prise de conscience de l’importance de la relation de communion entre les entrepreneurs et les pauvres dans le projet de l’EdeC

De Chantal et Josè Grevin

130714-21 Francia Workshop 03Au Village St Joseph s’est à peine conclue la semaine de l’atelier « Créer des entreprises de l’Économie de communion » organisé par les entrepreneurs EdeC français. Ce furent des journées intenses : nous avons travaillé sur des projets concrets du VSJ pour créer des entreprises dans l’esprit EdeC, à partir d’activités qui existaient déjà (atelier mosaïques, produits du jardin…).

Nous étions un équipe de 8 personnes, jeunes venus pour le workshop EdeC et personnes résidentes du VSJ : nous avons travaillé toute la semaine et avons participé à la vie quotidienne (prière, repas avec les résidents, veillées avec témoignages…).

Les résidents du VSJ sont des personnes blessées, qui ont vécu alcool ou drogue, dans la rue… et sont en voie de reconstruction par la vie fraternelle du VSJ et la vie de prière communautaire qui structure la journée. Les jeunes du workshop souffrent aussi de la vie de l’entreprise. Nous avons tous vécu une forte communion qui nous a comblés.

 Ce workshop nous a fait découvrir plusieurs aspects essentiels à l’EdeC concernant les « pauvres »130714-21 Francia Workshop 01 dans l’EdeC et la relation de communion entre entrepreneurs et pauvres:
- le travail est indispensable pour un chemin de guérison et pour retrouver sa dignité;
- pour beaucoup de résidents, l’entreprise est synonyme de souffrance. C’est un monde qui les a blessés,  dont ils se sentent exclus et pour lequel ils éprouvent répulsion et rejet.
- l’EdeC leur parait un projet attirant parce qu’il leur ouvre la porte pour se réconcilier avec l’entreprise.
- dans ces entreprises à créer, le travail de chacun, efficace ou non, est considéré comme ayant autant de valeur car chacun donne sa contribution : ainsi la communion fraternelle entre tous est bien réelle.

130714-21 Francia Workshop 02L’EdeC ne peut donc pas reposer uniquement sur des entrepreneurs qui sont des ‘hommes nouveaux’ s’il n’y a pas aussi des ‘pauvres’ qui sont des ‘hommes nouveaux’. Ce sont ces pauvres renouvelés et sauvés par la vie de la Parole que nous avons trouvés au VSJ.  Certains ressentent une vocation à l’EdeC analogue à celle des entrepreneurs, sans devenir entrepreneurs : ils voient possible de rentrer ainsi dans l’économie.

Collectivement, le VSJ participe pleinement à l’EdeC, non pour partager des bénéfices, mais pour contribuer en mettant en valeur les richesses des pauvres. Par exemple, la sobriété de vie, la qualité de la relation fraternelle, le pardon, la confiance dans la Providence, l’égale valeur de la contribution de chacun…

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 597 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.