Asuncion: lancement de l’Ecole Inter Américaine ÉdeC 2016

8 août: ouverture au Paraguay de ce que l’entrepreneur argentin Raúl Di Lascio a défini comme "une joyeuse expérience de formation communautaire". Dénominateur commun: le désir d’"apprendre l’ÉdeC"

de Silvano Malini

160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 04 ridIls sont jeunes diplômés en économie, comptabilité, administration des entreprises, ingénierie commerciale ou commerce international, mais aussi en marketing et publicité ou en techniques de coopération pour un développement durable, étudiants ou assistants d’incubateurs d’entreprises. Ce sont les 33 élèves de cette 5ème Ecole Inter Américaine de l’ÉdeC pour jeunes, qui se tient du 8 au 12 août au Centre Mariapolis Madre de la Humanidad non loin d’Asuncion, parmi les couleurs et la tiédeur d’un doux hiver paraguayen – qui est plutôt un printemps anticipé – et l’accueil exquis de ce peuple, qui, comme la nature subtropicale exubérante, regorge de fêtes, de chaleur, de parfums et de saveurs.

Leurs pays de provenance : Mexique, Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay. 160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 0 rid2
Parmi eux certains se sont déjà mis à leur compte, d’autres participent déjà à la gestion de l’entreprise familiale qu’ils se préparent à diriger.

Les jeunes ici présents ont déjà une certaine expérience de travail, car en Amérique Latine on obtient généralement son diplôme autour de 25 ans. Ce qui impressionne surtout c’est leur degré de motivation. Ils ont donc apprécié que soit consacré un après-midi entier pour approfondir les motivations de chaque participant. Celles-ci, mises en commun  dans les groupes, ont servi de point de départ pour orienter le déroulement des séquences prévues.

160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 06 rid

Au moment de se présenter, Lalo, mexicain, a expliqué : “Je suis venu pour apprendre à diriger une entreprise selon l’ÉdeC”. Puis il a ajouté sans fausse modestie : “Je crois que je suis capable de prendre le relais de la société de mes parents. Oui, je le ferai, mais je ne sais pas encore exactement comment; je veux comprendre ce que veut dire de la conduire avec les principes de l’ ÉdeC. C’est pour ça que je suis ici.”. Le désir d’“apprendre l’ÉdeC”, avec sa pratique et sa culture, afin de la transmettre, est vraiment le commun dénominateur entre les élèves de cette école.

Ils ont découvert une passion, ils ont trouvé une vocation pour réaliser leurs 160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 10 ridrêves ainsi que des personnes enthousiasmantes et convaincantes, qui sont déterminées à transmettre à leurs pairs et aux adultes, en s’adressant surtout aux entrepreneurs que leur activité leur permet de rencontrer.

Mon centre esthétique est fréquenté par des personnes aisées, dont beaucoup sont des entrepreneurs…Je suis venue ici pour apprendre le langage à même de leur expliquer la proposition de l’ÉdeC”, a dit Xandra, de Minas Gerais (Brésil). C’est une attitude dans laquelle plusieurs se reconnaissent.

160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 07 ridIl y a qui, comme Gabriela – ingénieur commercial paraguayenne – veut comprendre comment “servir la société” à travers sa profession de publicitaire “souvent vue comme le moyen de vendre à tout prix, alors qu’elle a une raison d’être propre au service du client avec une éthique précise” - explique-t-elle. Il y a aussi qui voit dans le fait de “se mettre à son compte” une possibilité de liberté pour choisir “le qui et le comment” dans la relation avec les clients et dans la stratégie de production et de vente qui soit en quelque sorte fidèle aux valeurs de l’ÉdeC. Ce sont des jeunes immergés jusqu’au cou dans le monde de l’entreprise. Aucune ingénuité, donc, par rapport aux problèmes et aux difficultés d’une action économique à contre courant.

Comme ça se pratique dans ces écoles, les leçons ne sont pas données “verticalement” par 160808 12 Asuncion Scuola Intermericana 2016 09 riddes enseignants universitaires ou des experts à des élèves qui les reçoivent passivement, même avec un vif intérêt. Il s’agit de transmettre les fruits de la recherche des chercheurs qui étudient l’ÉdeC, mais en se confrontant et en dialoguant avec l’expérience quotidienne des entrepreneurs, tout en étant stimulé par les questions incisives des “étudiants” qui mettent à rude épreuve leurs professeurs et tuteurs par ailleurs satisfaits, lesquels ne cachent pas un certain orgueil à assister à la “passion intelligente” et proactive de ces jeunes.

Joint le second jour de l’école près d’Asuncion, Raúl Di Lascio, entrepreneur argentin a commenté ainsi ce qu’il a trouvé pendant le dialogue avec les tuteurs : “Ce fut un très beau moment, oui une joyeuse expérience de formation communautaire”. C’est un bon résumé du premier jour et demi de cette école.

Icona Flickr rid Voir la  Photo galerie

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 565 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.