Perou: la communion ne s’implémente pas, elle se crée ensemble!

Chronique du voyage au Pérou des entrepreneurs ÉdeC argentins Germán Jorge, Aldo Calliera et  Gonzalo Perrin (Lima, 5 -13 novembre 2016)

de Germán Jorge

161113 Pachacamac01A la périphérie de Lima il y a un quartier dont le nom provient du sanctuaire pré-Inca érigé au dieu Pachacamac ("créateur de la terre"). C’est là que nous sommes arrivés avec l’objectif de mettre sur pied une activité de production, établie selon les pratiques de l’économie de communion ; et dont les profits doivent permettre de soutenir un centre de réhabilitation qui sauve de la rue des enfants ayant des problèmes de drogue.

L'Institut Mundo Libre (Monde Libre) 161113 Pachacamac02 est à ce jour l’unique réalisation de ce genre au Pérou. Il a été primé au niveau international pour le sérieux avec lequel il développe son travail. Il peut accueillir 100 enfants, mais aujourd’hui, à cause du manque de moyens, il ne peut en accueillir qu’environ 40.

Marilú, sa fondatrice, vit depuis 32 ans avec cet objectif, et, en faisant fructifier ses grandes capacités relationnelles, elle a réussi jusqu’à aujourd’hui à garder foi en cet engagement. 161113 Pachacamac03La grande préoccupation de Marilù, ainsi que des personnes qui travaillent avec elle, c’est la pérennité de l’Institut. Un défi auquel l’Economie de Communion a beaucoup à offrir, un défi commun à toutes les œuvres sociales qui ont des difficultés croissantes à survivre grâce uniquement à l’altruisme et à la coopération internationale.

Un des ateliers de Mundo Libre produit un bonbon typiquement péruvien . C’est sur ce projet que nous sommes entrain de travailler au business plan à réaliser avant la fin 2017 avec Solidarpole  (association qui promeut différents modèles de social business et des projets économiques à caractère social, où les volontaires mettent à disposition leurs compétences professionnelles particulières) et avec AMU Luxembourg : qui apporte les ressources avec lesquelles on a restructuré la grange et acquis les machines. 161113 Pachacamac04Ressources précieuses dont la coordination est le grand défi où nous pouvons apporter notre contribution : la communion. Une communion qui n’est pas « implémentée » mais « créée » en réponse à un premier acte de gratuité. C’est ce que nous avons cherché à faire avec chaque personne que nous avons rencontrée cette semaine.

161113 Pachacamac05Quand les espagnols sont arrivés ici avec leurs armures et leurs chevaux pour conquérir le Totem Pachacamac, les indiens n’avaient jamais vu de chevaux ; démoralisés par la perte de leur dieu et pensant que les espagnols étaient des dieux venus en prendre la place, ils n’ont pas opposé de résistance.

Même si le plus souvent à l’œil nu on ne le voit pas, l’histoire laisse son empreinte dans les traits culturels d’un peuple et ce fut un grand travail cette semaine que de laisser de la place pour s’exprimer. Un effort où nous européens et descendants d’européens 161113 Pachacamac06nous devons apprendre à ne pas envahir, à ne pas « coloniser » avec nos connaissances, mais les donner, et où les personnes du lieu doivent apprendre à s’exprimer et à se donner elles-mêmes ; sans se limiter à « obéir ». Je pense qu’au fil des jours et sur la base des relations personnelles qui ont muri, nous avons commencé à construire cette dynamique ensemble.

La formation sur les "Points de repère pour les entreprises ÉdeC" nous a aidés à travailler concrètement pour mettre la personne au centre de l’activité économique, sans négliger le professionnalisme et l’efficacité requise pour atteindre les objectifs. Un équilibre difficile, qui a besoin d’attention et d’ajustements permanents.

161113 Pachacamac07Au terme de ces jours vécus ensemble, nos interlocuteurs de l’Institut Mundo Libre ont affirmé « se sentir déjà ÉdeC ». Ils l’ont vécu sans le savoir et ils veulent non seulement la proposer à leur personnel mais aussi y former leurs jeunes. Avant de rentrer, j’ai laissé aux ouvriers de l’institut de l’argent pour acheter une flûte à chaque enfant, parce que j’avais su qu’ils aiment tous en jouer. En leur remettant le cadeau, je leur ai demandé d’enseigner aux enfants qu’ils étaient non 161113 Pachacamac08 seulement destinés à recevoir mais qu’ils peuvent aussi donner, par exemple, leur musique aux autres.

Il y a une race de chevaux péruviens qui a un pas caractéristique circulaire qui leur permet de marcher sur le sable de cette zone désertique. Quand les chevaux sont arrivés au Pérou, ils ont dû développer cette habileté, et maintenant, 500 ans plus tard, les chevaux de cette race naissent en sachant comment faire ce pas..

Je crois que nous sommes comme ces chevaux, nous faisons un grand effort pour vivre la communion, la culture du donner ; mais si nous développons cette aptitude, naîtront des personnes qui auront cette réalité dans le sang ; chez elles cette réalité sera « culture », permettant à l’Economie de Communion de changer le monde.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 566 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.