Firework by mrjorotémoignages

Lettres du monde

Nous publions ici quelques extraits de lettres qui nous arrivent de divers lieux du monde, de quelques unes des 7.000 familles qui sont en contact avec les communautés des Focolari dans de nombreux pays en voie de développement.

Ce sont des personnes qui vivent la "culture du don" alors qu’elles se trouvent en situation d’urgence. Le projet Economie de Communion leur vient en aide grâce au tiers de leurs bénéfices que les entreprises donnent, à quoi s’ajoute la communion des biens qui caractérise depuis sa naissance le Mouvement des Focolari.

Économie de communion : vue de l’angle de celui qui reçoit

Du Brésil, berceau du projet Économie de Communion (EdC) des Focolari, l'histoire d'une familles parmi tant d'autres, entrées dans le programme de rejet d'une pauvreté qui semblait sans issue.

Paru dans focolare.org

151228 taguatingaCela fait impression, découvrir que dans le monde n’existent pas seulement exploitation, concurrence déloyale, jeux d’intérêts. Il y a des entrepreneurs, comme par exemple ceux qui adhèrent au projet pour une Économie de Communion (EdC) – un millier dans le monde – qui, dans le fait de poursuivre l’objectif d’un profit qui assure vitalité et continuité à leur entreprise, veulent vivre la »culture du ‘donner’ » selon les finalités du projet lui-même : l’aide aux pauvres et la formation des nouvelles générations à une telle culture. Et pour que cela se réalise, ils mettent librement, à la disposition du projet, une partie de leurs bénéfices.

Socoro et Gomesbrésiliens, habitent à Taguantinga, ville du District Fédéral. Ils sont déjà parents de six enfants, lorsqu’il perd son travail à cause de sa dépendance à l’alcool.

Lire la suite...

Une expérience profonde.

Extrait du Rapport ÉdeC de l’année 2010-2011

Terezinha_Gonalves_rid« Très chers collaborateurs et entrepreneurs ÉdeC, je vous écris cette profonde expérience vécue en famille. J’ai 4 enfants merveilleux, des dons de Dieu. Il y a trois ans mon mari nous a quittés, et tout de suite des besoins ont surgi, des problèmes de santé… il y a eu le mariage de mon fils ainé, le diplôme de maitrise de ma fille tandis que les deux autres devaient continuer leurs études à l’université. Cela impliquait des dépenses de transport, de nourriture, de location et de frais universitaires. Ce qui m’a soutenue et continue aujourd’hui encore à me soutenir, sans que je me laisse abattre, c’est la providence qui n’a jamais manqué

Un jour nous avons reçu un rappel pour paiement d’arriérés de taxes universitaires que mon mari n’avait pas pu régler parce qu’il avait des problèmes financiers. Cela m’a épouvantée mais j’ai cru en l’amour de Dieu, et avec mes enfants nous avons demandé la providence. J’ai pris courage et j’ai fait part de ma situation à une amie qui comme moi vit l’économie de communion. Quand je suis rentrée à la maison, mes enfants se sont engagés à réduire les dépenses en économisant le plus possible

Exactement le matin de l’échéance pour le paiement de ces arriérés, l’aide de l’ÉdeC est arrivée. Et depuis la Providence nous est arrivée régulièrement à travers l’ÉdeC. En 2010 mes deux derniers ont conclu l’université, grâce à l’amour de Dieu pour nous, grâce aux personnes généreuses qui vivent et travaillent pour aider ceux qui sont dans le besoin. Que Dieu vous récompense en notre nom ».

Terezinha Gonçalves -  Caucaia (Cotia) - (Brésil)

De Recife, le témoignage de Simone

De Recife, le témoignage de Simone.

J’ai 24 ans et j’étudie à l’université pour devenir assistante sociale. Je participe aux rencontres du Mouvement des Focolari depuis mes 9 ans, et cela a été fondamental pour ma formation humaine.

Nous sommes huit enfants à la maison, d’une famille très simple. Nos parents nous ont permis d’étudier en faisant de grands sacrifices. J’ai toujours fréquenté l’école publique, avec des enseignements de qualité douteuse qui m’ont rendu difficile l’accès à l’université. Mais j’ai toujours aimé étudier et il y a trois ans j’ai pu réaliser mon rêve.

L’entrée à l’université a été pour moi un cadeau de Dieu mais il m’a fallu changer de ville. C’est grâce au soutien de la famille du Mouvement des Focolari que j’ai pu faire ce saut. Le problème était mes dépenses liées à cette nouvelle situation. Les ressources de ma famille sont limitées et j’en étais très préoccupée. C’est alors que la possibilité m’a été donnée de recevoir de l’aide de l’Economie de Communion.

Lire la suite...

Je ne pensais pas que j’allais devoir demander

Depuis qu’a commencé l’aide extraordinaire pour les indigents j’ai contribué avec grande joie, mais jamais je n’aurais imaginé qu’un jour j’allais faire partie moi aussi de ceux et celles qui ont besoin d’être aidés. Cette année je ne peux pas donner ma contribution, je ne peux que communiquer mes besoins, sûre, cependant, que devant Dieu les deux choses ont la même valeur : « donner ». Je fais l’expérience de faire partie d’une grande famille au sein de laquelle tantôt l’on donne et tantôt l’on reçoit ». (Brésil)

L’école et la machine à coudre

Je remercie Dieu qui dans son amour s’occupe de moi et de mes trois enfants : grâce à l’aide que je reçois régulièrement je peux les faire étudier et j’ai pu acheter une machine à coudre pour un travail qui me permet de faire vivre ma famille après la mort de mon mari ». (Colombie)

Je ne hais plus les riches

Je suis l’une des 12.000 personnes indigentes auxquelles arrive régulièrement l’aide financière exceptionnelle. J’ai ainsi pu finir mes études et connaître aussi la vie d’une entreprise de l’ÉdeC. Depuis lors beaucoup de choses ont changé en moi : avant je haïssais profondément les riches : je pensais qu’ils ne se souciaient pas des pauvres et qu’ils ne pensaient qu’à leur bien-être. Mais j’ai compris que l’amour vécu dans une entreprise aussi change tout ». (Philippines)

#EocwiththePope

L’aube de minuit

Logo Geremia Crop 150La série de commentaires de Luigino Bruni sur le livre de Jérémie sort chaque dimanche à Avvenire

Aller à la série complète

new tab icon 32291  La vie, tout simplement

Save the date!

Suivez-nous sur

facebook twitter vimeo icon youtubeicon flickr

Economie silencieuse big mod

Editions Nouvelle Cité, 2016
pour information et achat
suite de la lecture...

Blessure rencontre big modEditions Nouvelle Cité, 2014
pour information et achat

Congrès Pan Asiatique ÉdeC 2016

L’entreprise une affaire de don

Ce que révèlent les sciences de gestion 

Entreprise affaire don rid modpar Anouk Grevin, Bénédice de Peyrelongue, Benjamin Pavageau, Olivier Masclef, Pierre-Yves Gomez et Sandrine Fremeaux

Editions Nouvelle Cité, 2015
Collection du G.R.A.C.E.

Lire la suite...

Nairobi : un site consacré à tous les contenus

Logo sito Nairobi rid modInterventions et témoignages (vidéos et textes), photo galerie, power point : tous les contenus pour revivre les événements de Nairobi 2015.

Accès au site    Accès aux contenus du congrès ÉdeC  Accès aux contenus de l’école ÉdeC

Adhérez à l’ÉdeC

EoC Companies crop banner rid modPour cela, enregistrez votre entreprise sur le nouveau site : edc-info.org

Pour en savoir plus...

Nous suivre

facebook twitter vimeo icon youtube icon flickr

Les témoignages des entrepreneurs

 temoignage

Des entrepreneurs engagés dans l’ÉdeC livrent leurs expériences.

Page dédiée aux expériences
Télécharger les documents pdf
Interventions lors de congrès

Carte d’identite de l’Economie de Communion

logo_edc_benvL’Economie de Communion (EdeC) est un mouvement international dont le but est de réaliser et de rendre visible une société humaine qui prend modèle sur la première communauté chrétienne de Jérusalem, où « ils étaient un seul cœur et une seule âme et nul parmi eux n’était dans le besoin » (Actes 4). Il vise à réduire la pauvreté grâce au partage et à la communion.
Lire la suite...

Points de repère pour les entreprises Economie de communion

Binari_rid_modL’Économie de Communion (EdeC) propose aux entreprises qui adoptent son message et sa culture, des “Points de repères pour les entreprises EdeC”, qui reflètent la vie et la réflexion d’entrepreneurs EdeC du monde entier ; elles suivent le schéma des ‘sept couleurs’, selon les intuitions fondatrices du charisme de l’unité dont l’EdeC est l’expression....
Lire la suite... 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.