L'ÉdeC est de retour en Afrique

 Le 5ème congrès international de l’ÉdeC s’est ouvert cet après-midi à la Mariapolis Piero (Nairobi, Kenya)

de Alberto Sturla et Norma Sànchez

150527 Nairobi Congresso EdC 01 ridÀ présent que plus de 400 personnes, venues principalement d’Afrique et d’Europe (même si les 5 continents sont représentés), se retrouvent ici à Nairobi pour l’ouverture du cinquième congrès international de l’économie de communion, on voit bien que les deux années de préparation et le dur travail de la commission ÉdeC internationale et de la commission ÉdeC panafricaine ont porté du fruit. Beaucoup de choses se sont passées en deux ans, y compris de très mauvaises. L’attentat de Garissa a révélé à la face du monde les contradictions africaines. Les jeunes, cibles du terrorisme, animés du désir de rendre le monde meilleur grâce à la connaissance, sont les principaux participants à ce congrès qui acquiert un sens nouveau face à la brutalité des extrémistes. Car « la réponse au fratricide, c’est la fraternité », comme ils l’ont rappelé.

La plupart des participants à ce congrès international sont des entrepreneurs issus des domaines les plus divers, mais aussi des chercheurs et des étudiants. Ces derniers reviennent à peine d’une école de l’ÉdeC qui a réuni beaucoup de monde. Les participants ont été accueillis au son des danses et des chants composés par les jeunes du Mouvement, 150527 Nairobi Congresso EdC 04 ridqui ont également écrit l’hymne de l’ÉdeC. Leur joie communicative et leurs vêtements colorés ont montré aux participants qu’ils se trouvaient bien en Afrique, même si les locaux très neutres de la Mariapolis pourraient le faire oublier.

Le temps semble avoir passé très vite depuis ce mois de janvier 2011, qui a vu la naissance de l’ÉdeC en Afrique avec le congrès panafricain. Des étapes petites mais importantes ont été franchies depuis lors : 18 entreprises ÉdeC ont été créées et plusieurs écoles se sont tenues. À présent, pour reprendre les mots employés par Maria Voce dans sa pdf vidéo de salutation (65 KB) aux participants, les temps sont mûrs pour approfondir la vocation à la communion, afin de faire naître une nouvelle économie qui gagne le monde entier à partir de l’Afrique.

Mais que peut offrir l’Afrique au monde aujourd’hui ? Ngugi wa Thiongo, poète et dramaturge kényan, donne la réponse. Dans un message vidéo, il a rappelé que l’Afrique, à laquelle on n’a fait que prendre (et sans lui demander son avis) depuis le XVIIIe siècle, est maintenant prête à donner. Cependant, pour pouvoir le faire elle doit d’abord comprendre ce qu’elle veut pour elle-même, après des siècles où d’autres ont décidé à sa place.

Dans son pdf intervention (76 KB) ,150527 Nairobi Congresso EdC 03 rid Luigino Bruni a apporté une réponse à distance aux doutes exprimés par Ngugi : l’ÉdeC, grâce à sa capacité à tisser des relations qui mettent en valeur le potentiel novateur de tout un peuple, est une voie qui mérite d’être suivie. Cependant, il faut se garder de proposer des modèles imaginés ailleurs et appliqués successivement en Afrique au fil des années, avec les résultats que l’on sait. La mission de l’Afrique consiste à montrer qu’un « pas encore » est possible même dans les difficultés. Comment faire ? En favorisant la tendance naturelle à la communion, présente au sein de chaque peuple, 150527 Nairobi Congresso EdC 07 riden soutenant les entrepreneurs, en changeant les institutions et, surtout, en faisant des pauvres des interlocuteurs privilégiés. De même que Christophe Colomb est parvenu en Amérique avec une carte dessinée par un cartographe qui n’avait jamais vu l’océan, de même, l’ÉdeC n’apporte pas de solutions, mais trace un chemin.

Les chefs d’entreprise africains qui se sont engagés sur cette voie sont au nombre de 18. L’une d’entre eux, Melanie, a témoigné des fruits de ce parcours en donnant son expérience d’avicultrice au Cameroun. En redistribuant une partie de sa production aux familles pauvres de sa zone, elle a aidé 32 d’entre elles à surmonter des périodes difficiles. Des clients et fournisseurs fidèles, dont certains ont reçu son aide par le passé, lui rendent aujourd’hui son engagement envers sa communauté.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 510 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.