Événements

ÉdeC: des regards qui créent et reconstruisent

Hier, à Baar, en Suisse, s’est conclu le Congrès de l’Economie de Communion Européenne. Disponibles ici les vidéo.

Par Antonella Ferrucci

161021 23 Baar Congresso EdC 13 ridIls sont cent les “acteurs ÉdeC” à s’être réunis à Baar pour le sixième congrès de l’ ÉdeC Européenne, issus de 14 pays (France, Autriche, Belgique, Suisse, Serbie, Croatie, Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, Hongrie, Pays-Bas, Portugal et Russie) avec une belle proportion de jeunes.

Deux journées et demi de rencontre très intense: une mise au courant sur la situation de l’ÉdeC  aujourd’hui dans différents pays (“ÉdeC  dans le monde”) a alterné avec des thèmes sur les nouvelles frontières de la réflexion sur l’Economie de Communion et des workshop sur des thèmes spécifiques. Chaque matinée commençait avec le lancer du Dé de l’Entreprise qui faisait apparaître le mot du jour.

Le premier jour, dès la première heure, Luca Crivelli a développé un pdf thème intéressant (1.08 MB) sur les nouvelles 161021 23 Baar Congresso EdC 02 ridformes de Social Business, en en dégageant des points qui pourraient concerner l’ ÉdeC aujourd’hui, à 25 ans de son début, dans un monde qui de ce point de vue est bien différent de celui de 1991. Ensuite les quatre jeunes portugais présents ont présenté le projet Raise et le Bootcamp réalisé au Portugal, première concrétisation locale du projet Eoc-iin lancé en mars dernier. L’après-midi : des mises au courant sur l’ÉdeC dans le monde et la première série de workshops spécifiques.

Samedi matin, après un bref échange entre tous sur l’expérience vécue la veille et le lancer du dé (“Construire des relations entre tous”.), Herbert Lauenroth a donné un intéressant thème sur la miséricorde appliquée à la vie économique et politique: ont suivi quelques témoignages de miséricorde “quel style de management”: une façon d’entretenir des relations avec les employés, les clients et les fournisseurs qui 161021 23 Baar Congresso EdC Anouk 08 ridtravaille au cœur même des personnes, surtout quand est fournie une « seconde chance » même si tout conseillerait de ne pas le faire. Les réponses de la Providence à cette « confiance imprudente »sont souvent étonnantes, donnant vie à de véritables « fioretti » de ÉdeC.

Dan le cadre de son topo sur la logique du don et de la gratuité en entreprise, Anouk Grevin a parlé de regards: regards capables de “voir” le don dans le travail des collaborateurs, de le “reconnaître” en sachant exprimer “de la reconnaissance” pour un acte libre que personne ne peut acheter. Des regards de miséricorde capables de mettre chacun en condition de donner le meilleur de soi, parce qu’il ressent la confiance de l’autre et réussit à s’exprimer sans avoir peur de se tromper. Une des plus grandes richesses des entreprises ÉdeC, ce sont ces regards qui portent beaucoup de fruits : ÉdeC n’a pas pour tâche de « porter le don » au monde – le don il est déjà partout – mais de porter des lunettes ajustées pour le voir. ( pdf Ici Intervention (434 KB) )

Luigino Bruni a conclu le congrès avec son intervention de dimanche matin sur les 161021 23 Baar Congresso EdC 11 ridperspectives de l’ ÉdeC d’aujourd’hui. Comme dans une course de relais, il y a aujourd’hui dans l’ ÉdeC trois générations qui courent ensemble : - à part ceux du « ciel » - aucun des pionniers de 1991 ne s’est encore arrêté et nous sommes au moment délicat du passage de témoin, témoin qui est ce regard originel de Chiara Lubich sur la pauvreté qui a fondé l’exigence charismatique de l’ ÉdeC. Des premiers temps de la vie de Chiara à Trente avec ses premières compagnes on se souvient du fait que les focolarines invitaient les pauvres à manger chez elles, utilisant les plus belles nappe et vaisselle et qu’à table s’asseyaient, côte à côte, une focolarine et un pauvre. Notre première manière de soigner la pauvreté, avant que ce soit en donnant des bénéfices, c’est la porter chez nous (en incluant les pauvres en premier lieu dans nos entreprises) et l’aimer avec des « gestes de beauté ».

Un autre point fondamental en ce moment est l’imitation avec nos entreprises ÉdeC de l’intelligence des plantes. Contrairement aux animaux, les plantes n’ont pas développé d’organes spécialisés (un cerveau, un cœur, des poumons, …) mais « respirent », « communiquent », « sentent » avec chaque partie de leur corps : c’est pourquoi en cas d’événements problématiques, il suffit qu’en survive une partie minimale pour que la plante réussisse à repartir. D’une vulnérabilité et d’une lenteur infinies dûes à leur condition de ne pas pouvoir se déplacer, les plantes ont produites ainsi une résilience infinie. Un des points forts de l’ ÉdeC de ces années, de sa résilience, est qu’elle a respiré avec tout son corps, ce ne sont pas quelques individus qui 161021 23 Baar Congresso EdC 04 ridl’ont guidée mais une multitude de membres actifs, et chaque personne a senti que tout dépendait de lui ou d’elle ; dans nos entreprises, l’ ÉdeC et forte quand dans chaque travailleur il y a la même énergie. Lors du changement de génération, si elle a trop concentré son patrimoine culturel seulement dans l’entrepreneur, quand celui-ci la quitte, l’entreprise meurt. Alors comment réussir à créer la culture de ÉdeC dans nos entreprises en sorte qu’elle se conserve dans la durée ? Il convient de travailler pour faire naître des formes de gouvernance innovantes qui expriment l’ ÉdeC, en les différentiant ainsi des formes d‘entreprises traditionnelles, comme cela est arrivé à l’époque avec la naissance des coopératives. Il s’agit d’un processus, d’un projet volontariste sur lequel nous pouvons nous engager pour les prochaines années et parvenir vivants et en force au 50éme anniversaire de l’ ÉdeC en 2041.

Icona Flickr rid Voir la photogallery

icon youtube ici la playlist  des vidéo

161021 23 Baar Congresso EdC gruppo 01 rid 800

Nous suivre:

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.